• Curtis Mayfield : Discographie

    Curtis Mayfield : Discographie

  • Avant-Propos

    Il m'a semblé qu'après avoir réalisé une Biographie sur les Impressions , il fallait naturellement en venir à celle de Curtis Mayfield . Cette biographie est dédiée à Lilia une fan incontournable de cet artiste oh combien sublime .

    Biographie 

    Curtis Mayfield : Biographie

    Impossible d'évoquer la carrière et la vie de Curtis Mayfield sans commencer par retracer son aventure au sein des Impressions . Le succès qu' a rencontré ce quintette vocal , dont Curtis fut toujours le leader incontesté et compositeur attitré , aida considérablement ce dernier à prendre son élan pour franchir les barrières qu'il rencontrera dans sa carrière solo . A l'écoute de l'oeuvre des Impressions , on appréhende , en filigrane , tous les éléments majeurs qui feront de la musique de Curtis Mayfield le joyau classique qu'elle est devenue : un esprit de la composition unique , un grand sens des harmonies , notamment dans ses arrangements ébouriffants de choeurs et de cuivres , et surtout une créativité incontestable à la guitare . Cette dernière sera d'ailleurs considérée comme son deuxième moyen d'expression ( entre Northern Soul - Doo Woop et Sérénade ) , fut le berceau de l'extrême sensualité de la voix de Curtis Mayfield qui , même quand ces textes revêtirent régulièrement un caractère social ( à partir , grosso-modo , de " People GetReady " en 1965 ) , ne cessera jamais d'être hypnotique et lancinante . Une musique intrinsèquement et profondément spirituelle .  

    Curtis Mayfield : Biographie

    Curtis Lee Mayfield est né le 03 Juin 1942 , a Chicago , Illinois , il grandit dans les cités Cabrini-Green , au nord de la Windy City . Son histoire débute en 1952 quand agé de 10 ans , il est marqué , par un groupe de Gospel local , The Northern Jubilee . Sous l'influence de sa grand-mère et de sa mère , il commence à chanter dans plusieurs chorales de Gospel , puis avec les Northern Jubilee , dont font partie trois de ses cousins , ainsi que Jerry Butler , futur membre des Impressions . Ses cousins appartiennent à la Traveling Soul Spiritualist Church ( dirigée par la grand-mère de Curtis , Annabelle Mayfield ) . Il apprend très vite le piano , la batterie , mais surtout la guitare ( il développera un style admiré par les plus grands , dont Jimi Hendrix ) . Il rejoint un groupe vocal , the Alphatones . En 1958 , Curtis Mayfield n'a que 15 ans quand Jerry Butler le convainc de monter un quintette vocal harmonique avec trois autres garçons : Richard et Arthur Brooks et Sam Gooden . Choisissant d'abord le nom de The Roosters , ils deviennent ensuite The Impressions . Jerry Butler entamant une carrière solo , demande à Curtis Mayfield ( toujours avec les Impressions ) de lui composer quelques titres et de l'accompagner à la guitare lors d'une tournée et c'est ainsi qu'empochant 1000 Dollars au passage , que Curtis réinvestie immédiatement dans des sessions d'enregistrement en studio pour les Impressions . La session payée avec cet argent est déterminante : grâce aux enregistrements produit , ils partent en Juillet 1961 pour New York signer chez ABC Records , label sur lequel , jusqu'en 1968 , le groupe accumulera les succès avec 136 titres enregistrés . Pour l'histoire des Impressions ( si ce n'est déjà fait ) , je vous invite à vous tourner vers la biographie les concernant dans ce blog .

    Curtis Mayfield : Biographie

    Curtis Mayfield commencant à se sentir bientôt à l'étroit dans son costume de " membre des Impressions " , monte dès 1966 son propre label ( chose rarissime pour un Afro-Américain à l'époque ) , Windy C Records , sur lequel il produit le groupe The Five Stairsteps et la Chanteuse June Conquest . Deux ans plus tard , avec l'aide de son manager de l'époque , Eddie Thomas , il fonde Curtom Records , qui , distribué par Buddah Records , accueille les Impressions , mais aussi des artistes comme Leroy Hutson où les Natural Four . Ces nouvelles responsabilités ne font que l'encourager à assouvir ses désirs d'indépendance , à accomplir sa vision . Ainsi en 1970 il saute le pas , et quitte les Impressions tout en continuant de les produire . Débute alors sa carrière solo absolument orientée dès lors vers la Funky . C'est avec un naturel déconcertant que Curtis Mayfield négocie ce délicat virage et donne vie en 1970 à l'album qui , à ce jour , est toujours considéré comme un des pilliers majeurs de son oeuvre , l'éponyme " Curtis " . Tout au long de l'album , Curtis affirme le son qui deviendra sa marque de fabrique , son identité : basse , batterie et guitare wah wah . Fini la Northern Soul et autres chansons d'amour sirupeuses , c'est maintenant le coté social du peuple , le sien  ( " We The People Who Are Darker Than Blue " ) comme celui des autres ( " [ Don't Worry ] If There's A Hell Below We're All Going To Go " ) , qui va être désormais au centre de ses préoccupations . Car c'est là que réside toute la nuance entre la Funky de Curtis Mayfield et celle , par exemple , de James Brown : les cuivres rutilent autant , les basses ne lancinent pas moins mais , là où James Brown se fait tranchant comme un rasoir lorsqu'il veut inciser jusqu'à l'âme de l'auditeur , Curtis Mayfield s'y insinue avec une sensualité vocale à laquelle rien ne résiste . 

    Curtis Mayfield : Biographie

    Il faut alors se pencher sur le texte , à la narration tantôt réaliste tantôt cynique , pour comprendre que cette musique , qui brille de mille feux quand elle narre l'amour , brûle à peu près autant quand elle réveille les consciences . Le destin de Curtis Mayfield est en tout point comparable à celui de Marvin Gaye ; tout deux englués dans la Northern Soul parviennent à s'en émancipés , tout deux s'orientent vers une Funky toute en finesse et subtilité , tout deux subiront une fin tragique et feront partis du trio de tête en compagnie de James Brown en tant que musiciens compositeurs les plus samplés par les rappeurs de notre époque . Dans la foulée l'album " Curtis/Live " de 1971 , sorti à peine huit mois après que l'album " Curtis " soit rentré dans les charts ( qu'il ne quittera pas durant quarante neuf semaines ) , vient transformer l'essai . Enregistré à New York en Janvier 1971 , Curtis Mayfield y reprend trois titres de son premier album ( " The Makings Of You " , " We The People Who Are Darker Than Blue " et " [ Don't Worry ] If There's A Hell Below We're All Going To Go " ) , ainsi que cinq classiques des Impressions ( " Mighty Mighty [ Spade & Whitey ] " , " We're A Winner " , " People Get Ready " , " Check Out Your Mind " et " Gypsy Woman " ) , une reprise des Carpenters ( " We've Only Just Begun " ) et trois nouvelles chansons ( " I Plan To Stay A Believer " , " Stare And Stare " et " Stone Junkie " ) . Toujours en 1971 , Curtis Mayfield sort le successeur de l'album " Curtis " , " Roots " . Musicalement plus varié , les textes en sont toujours aussi socio-politiquement inspirés . Malgré toutes ces qualités , certains titres sont moins bons que d'autres et " Roots " n'est pas forcément l'album que la postérité retiendra . Et pour cause ! , l'année suivante Curtis Mayfield livre sa plus grande réussite commerciale et artistique : la bande originale du film " Superfly " . Le scénario de ce film : ( un dealer de drogue à la veille de la retraite décide de tenter un dernier coup ) n'est pas plus intéressant que celui de n'importe quel autre film de Blaxploitation . Le traitement musical n'en est que meilleur : en se servant de l'histoire comme point de départ , Curtis Mayfield parvient à donner à ses textes une profondeur inhabituelle dans ce genre d'exercice : il délivre un message d'unité et de tolérance , parvenant même à faire de la prévention contre la toxicomanie tout en gardant une imagerie musicale et textuelle indéniablement " street " , moite , totalement cinématographique . Les guitares wah wah , les percussions Latines et l'incroyable complémentarté créée entre les lignes de basses et les cuivres font le reste et inscrivent des titres comme " Pusherman " , " Freddie's Dead " ou " Superfly " au firmament des classiques absolus de la Black Music . Cette bande originale du hit Blaxploitation est le No 1 album dans les charts Pop et Soul pendant quatre semaines et solidifie l'héritage de Curtis Mayfield , comme l'un des ( a la fin des années du 20éme siècle ) compositeurs les plus innovants et performants .

    Curtis Mayfield : Biographie

    Curtis Mayfield est connu pour avoir introduit la conscience sociale dans la musique Afro-Américaine ainsi que le Rhythm 'n' Blues et écrit des chansons prônant l'égalité sociale et politique . " Superfly " est considéré comme une B. O. essentielle qui a influencée de nombreuses autre B.O. et véritablement inventé un nouveau style de musique noire moderne . En 1973 Curtis Mayfield édite " Back To The World " et pour décrire cet album je n'ai pas trouvé mieux que la description de Revpop sur son blog funk-o-logy.com , il descrit parfaitement l'univers de cette galette . Je le cite << Il est difficile d'imaginer , à postériori , la déflagration qui en découla , la claque qui décapita d'un coup les a priori musicaux collectés jusque là par une adolescence d'argile . Des symphonies , des cathédrales , des grooves de sons et un filet de falsetto qui , ensemble , coulent en soi de la tête aux pieds , vous déchiquetant les synapses et la moelle épinière . Cette face A restera à jamais gravée dans la mémoire , un tatouage indélébile : un masterpièce de Funk princier coincé entre deux symphonies du nouveau monde . " Back To The World " , avec sa basse d'outre tombe ouvre le bal , le Falsetto , noyé au millieu de ce mille feuilles de sons et d'harmonies , essaie de tracer sa voie pour nous raconter l'histoire du G.I. au Vietnam et de son retour à la maison . Quand à " Future Shock " , il est l'un des plus beaux fleurons Funky de Curtis Mayfield , alliant Groove Lumineux et refrain aérien , à siffloter sous la douche . " Right On For The Darkness " est sur huit minutes , une suite de d'épitomé de toute la science musicale de Curtis Mayfield : çà commence par un Groove et çà finit par des larmes . Il suffit d'écouter la fin de " Right On For The Darkness " ( à partir de 5'50 ) , quand le Groove s'éteint progressivement , faisant place à une véritable symphonie de cordes aux harmonies bouleversantes , de la musique à nous faire hurler notre âme ( Soul ) . Après    cela , la face b , plus classique , plus faible sur les deux premiers morceaux mais finissant sur les chapeaux de roues avec " Keep On Trippin " et " Future Song " , deux pépites de Funky Curtisien >> . Voilà comment en gros Revpop nous narre cet album et vraiment , il n'y a pas mieux que lui pour nous donner toutes les éloges sur " Back To The World " . Comme de nombreux artistes débordés ou épuisés , Curtis Mayfield a creusé dans son passé pour réaliser son album suivant en 1974 , " Sweet Exorcist " qui est construit à la hâte , puis enregistré de manière compétente afin de répondre à certaines contraintes échéancières contractuelles . Quatre des sept compositions ont été écrites avant 1971 , période où Curtis Mayfield se cherchait en tant qu'artiste solo . " To Be Invisible " provient de la B.O. du Film " Claudine " , que Curtis Mayfield avait récemment écrit et produit en collaboration avec Gladys Knight & The Pips cette même année . " Kung Fu " et " Sweet Exorcist " sont sans grandes imaginations et répondent plus à un effet de mode ( Carl Douglas et son Kung Fu Fighting " ) . Pour les autres titres de l'album et sans orientation claire , Curtis Mayfield s'éteint dans une centaine de directions différentes ; la paix , l'écologie où bien le divorce . Malgré ce " léger " manque de créativité " Sweet Exorcist " reste en mon sens un excellent album .

    Curtis Mayfield : Biographie

    Avec " Got To Find Away " , Curtis Mayfield signe là l'album le plus sophistiqué dont l'âme trempée est une Funky décontractée , d'une finesse inouïe que je ne me lasserais jamais d'écouter . Sa voix y est transparante , fluide et sous les prouesses instrumentales , nous démontre ici une ambiance cool passant par la plus relax Funky qui nous est donnée d'entendre .

    Curtis Mayfield : Biographie

     Tout comme le Civil Rights Act adoptée en 1964 , il produit de la musique qui est devenue la bande originale d'un été de la révolution . Les étudiants noirs ont chanté ses chansons comme ils ont défilé en prison ou ont protesté en dehors de leurs universités , défilant aux sons paisibles de " Keep On Pushing " , " People Get Ready " ou bien encore " We're A Winner " ; Curtis Mayfield est vite devenu un " Héros " des droits civiques . Curtis Mayfield et d'autres " Soul Men Brothers " de la Funky ont propagés des messages d'espoir face à l'oppression , la fierté d'être un membre de la race noire et à donné du courage à une génération qui réclament leurs droits humains . Curtis Mayfield a été comparé à des Martin Luther King sans doute pour avoir un meilleur impact durable dans la lutte pour les droits civiques avec sa musique . A la fin de la décennie , il était une voix de pionnier dans le mouvement de la fierté noire avec James Brown et Sly Stone , il sera même adulé par le Black Panthers . Il ouvre la voie à une future génération de penseurs rebelles , Curtis Mayfield en a payé le prix , artistiquement et commercialement , pour sa musique politiquement chargé . Indépendamment de l'interdiction de la radio persistant et la perte de revenus , Curtis Mayfield a poursuivi sa quête de droit à l'égalité jusqu'à sa mort . Ses paroles sur l'injustice raciale , la pauvreté et la drogue sont devenues des médicaments pour l'Amérique noire ravagée dans les années de 1960 à fin 1970 , ses descriptions amer du ghetto serviront d'avertissements . Déterminé à avertir tous les dangers de la drogue "  Freddie's Dead " reste l'un des contes les plus graphiques de vie dans la rue . Curtis Mayfield produit beaucoup de chansons qui ont contribué à façonner et à définir le mouvement Black Power , illustre le fonctionnement de la musique dans le BPM ( Black Power Movement ) et sa chanson de 1967 " We're A Winner " peut être considérée comme un élément déterminant du mouvement . Regard sans concession au racisme et à ses appels à la fierté noire et le lieu déterminisme économique ancre fermement Curtis Mayfield dans le BPM . De manière significative , lorsque lui et son ami manager Eddie Thomas a fondé le label personnalisé Windy C Records pour protéger les artistes noirs de l'exploitation qu'ils ont souvent souffert avec des labels Majors , non seulement l'idéal de BPM de l'entrepreneuriat noir réalisé , mais aussi le BPM a un label qui a été synonyme de Black Power . Habilité en partie par la propriété de son propre label et en partie par ses affiliations avec d'autres artistes , Curtis Mayfield présente un regard cruciale au racisme américain dans " This Is My Country " avec des paroles qui parlait de 300 ans d'esclavage de conduite , la sueur et trèpointes sur son " We're A Winner " transmet le message essentiel idéologique de la BPM . Au moment où " We're A Winner " a été enregistré , le BPM a été un puissant mouvement complexe ( que la politique intégrée , le capitalisme , l'internationalisme et les arts ) qui avait ses racines dans les circonstances sociales et des opportunités politiques de l'ère post-Seconde Guerre Mondiale . Le titre lui même était une déclaration forte contre le complexe d'infériorité chez les Noirs historiquement propagée par les courtiers du pouvoir Blanc , qui représente les valeurs sociales et culturelles , en offrant une vue positive de la culture Noire qui pourrait favoriser la mobilisation et soutenir l'action politique sous menaçant en de même circonstances . La musique de Curtis Mayfield était de favoriser la mobilisation en présentant l'idéologie politique du Black Power qui a appliqué les notions de fierté Noires , mais elle a aussi offert un lieu pour la création de la culture Noire qui n'a pas été définie par la culture Blanche dominante . Curtis Mayfield a été actif tout au long des années 1970 et 1980 , alors qu'il avait un profil un peu plus faible du public dans les années 1980 .

    Curtis Mayfield : Biographie

    Curtis Mayfield participe à la réalisation d'une autre musique de film , en collaboration avec The Staple Singers pour la B.O. de " Let's Do It Again " en 1975 , sort la même année le très beau " There's No Place Like América " , suivi en 1976 , d'une quatrième B.O. en collaboration cette fois avec Aretha Franklin " Sparkle " puis de l'album " Give , Get , Take & Have " . En 1977 Curtis Mayfield aligne " Never Say You Can't Survive " et deux B.O. pour le cinéma " A Piece Of The Action " en collaboration avec Mavis Staples et " Short Eyes " dont il tient un rôle . Mais en pleine vague Disco , le public se détourne  inexorablement et le tournant 70's / 80's est fait d'érrances , avec des tentatives Disco Funk honorables ; " Do It All Night " en 1978 , " Heartbeat " en 1979 , ou bien de duos avec Linda Clifford " Something To Believe In " en 1980 , retour en solo " Love Is The Place " en 1981 , " Honesty " en 1982 qui n'arrivent pas à lui rendre sa popularité . Cette même année il quitte Chicago pour s'installer à Atlanta , Georgie , U.S.A. et remonte Curtom Records , maintenant distribué par Ichiban Records . Il tourne beaucoup , principalement au Japon et en Europe et sort quelques albums qui donnent des succès comme " Baby It's You " extrait de l'album " We Come In Peace With A Message Of Love " en 1985 . On peut également assister à des reformations très occasionnelles des Impressions , plus une participation de Curtis Mayfield assez Hip Hop sur la chanson des Blow Monkeys " [ Celebrate ] The Day After You " en 1987 . Il refait surface avec une autre participation , mais cette fois avec le groupe Fishbone " He's A Flyguy " et " I Mo Git U Sucka " en 1989 , suivie du film " Return Of Superfly " . En 1990 il sort l'album " Take It The Streets " et part en tournée au Japon , en Europe et aux U.S.A. .

    Curtis Mayfield : Biographie

    C'est à ce moment précis où Curtis Mayfield semblait renouer avec le succès que survient le drame qui va anéantir tous ses efforts . Le 13 Aout 1990 il devient quadriplégique , après que l'équipement d'éclairage de scène ne lui soi tombé dessus lors d'un concert en plein air au terrain de Wingate Flatbush , à Brooklyn , New York . Sa première apparition publique depuis l'accident à lieu en Février 1991 , à l'occasion de la création du Curtis Mayfield Research Fund , pour lequel il fait un don de 100.000 Dollars au Miami Project To Cure Paralysis . Les Hommages , comme souvent en pareilles circonstances , se succèdent , et pour cause : 2 Grammy Awards d'estime lui sont remis au Printemps 1994 et en 1995 , et quelques albums d'hommages plus tard dont " All Men Are Brothers : Tribute To Curtis Mayfield " sur lequel on y trouve Withney Houston ( récemment décédée ) , Aretha Franklin et Elton John pour ne citer qu'eux ( que vous trouverez dans sa discographie sur ce blog ) . L'accident le met en retrait , mais il pris de l'avance ; alors qu'il était incapable de jouer de la guitare , il écrit , chante et dirige l'enregistrement de son dernier album en 1996 " New World Order " . Son enregistrement à été très éprouvant pour lui ( les chants de Curtis Mayfield ont été soigneusement enregistrés , généralement , ligne par ligne alors couché sur le dos . En Fevrier 1998 , Curtis Mayfield doit avoir sa jambe droite amputée suite à de multiples complications dû au diabète .

    Curtis Mayfield : Biographie

    Pour la deuxième fois il est intronisé au Rock & Roll Hall Of Fame le 15 Mars 1999 , cette fois ci pour sa carrière en soliste ( la première étant en compagnie des Impressions en 1991 ) . Des raisons de santé l'empêche d'assister à la cérémonie , qui comprenait d'autres artistes intronisés eux aussi tels : Paul McCartney , Billy Joel , Bruce Springsteen , Dusty Springfield , George Martin et The Staple Singers ( anciens stagiaires du label Curtom Records de Curtis Mayfield ) . Sa dernière apparition sur un disque a été avec le groupe Bran Van 3000 sur la chanson " Astounded " pour leur album " Discosis " enregistré juste avant sa mort et qui sera publié en 2001 ( cette chanson se trouve également dans cette discographie ) . Alors qu'il vivait retiré , s'occupant de sa famille et de son label Conquest Records , Curtis Mayfield décéde le 26 Décembre 1999 à l'hôpital de North Fulton régional de Roswell , en Géorgie à lâge de 57 ans en raison de son état de santé en baisse constante à la suite de sa paralysie . A titre Posthume , en 2000 Curtis Mayfield est intronisé au Songwriters Hall Of Fame et en 2004 Rolling Stone Magazine classe Curtis Mayfield # 98 sur leur liste des 100 plus grands artistes de tous les temps . Curtis Mayfield fait partie des quelques rares artistes qui ont su tracer de nouvelles voies pour la Soul Music . La conception musicale qu'il a développée au début des seventies a contribué aux orientations futures de la Black Music , à une période où Motown avait perdu ses forces créatives , et où Stax dépérissait de sa mauvaise gestion . Il a laissé un héritage remarquable pour son introduction de la conscience sociale dans le Rhythm 'n' Blues et pour les pionniers du Funk .

    Curtis Mayfield : Biographie

    Pour bien comprendre la portée de son oeuvre , il n'y a qu'à noter les innombrables reprises de ses chansons par des artistes de toutes générations ; de Deniece Williams à Herbie Hancock , ainsi que le nombre d'extraits de ses enregistrements utilisés sur les disques des Rappeurs et artistes de R&B actuel . Beaucoup de ses enregistrements avec les Impressions sont devenus hymnes des Civil Rights Movement des années 1960 , et son album le plus célébre " Super Fly " est considéré comme un grand classique de la Black Music .

    Curtis Mayfield : Biographie

                          

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    9 commentaires
  •  Cet LP Sampler n'a été edité en Amérique sur Curtom Records SP 15 [ US ] seulement pour la promotion de l' album " Curtis " et distribué aux stations de radio en Septembre 1970 .

       Pour écouter les titres , voir l'album " Curtis " .

    1970 : LP Sampler " Curtis Mayfield " Curtom Records SP 15 Promo [ US ]

    A 1 ) [ Don't Worry ] If There's A Hell Below All Going To Go 4'55

    A 2 ) The Other Side Of Town 2'18

    1970 : LP Sampler " Curtis Mayfield " Curtom Records SP 15 Promo [ US ]

    B 1 ) We The People Who Are Darker Than Blue 5'03 

    B 2 ) Miss Black America 2'53

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  •  Cet album est publié en Amérique sur le label Curtom Records CRS 8005 [ US ] , au Canada sur le label Curtom Records CRS. 8005 [ CA ] , en Espagne sur le label Buddah Records 23 18 015 [ SP ] , en Angleterre sur le label Buddah Records 2318015 [ UK ] , en Allemagne sur le label Buddah Records 15.710 [ GE ] et en France sur le label Buddah Records 940.077 [ FR ] en Septembre 1970 . 

    L'album Américain sur Curtom Records CRS 8005 [ US ] .

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    A 1 ) [ Don't Worry ] If There's A Hell Below We're All Going To Go 7'46

    A 2 ) The Other Side Of Town 4'00

    A 3 ) The Makings Of You 3'40

    A 4 ) We The People Who Are Darker Than Blue 6'00 

     

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    B 1 ) Move On Up 8'50

    B 2 ) Miss Black America 2'55

    B 3 ) Wild And Free 3'12

    B 4 ) Give It Up 3'45

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    Sessions Album " Curtis " Previously Unreleased Or Unissued Versions .

    Power To The People [ Demo Version ] 2'47

    Underground [ Demo Version ] 3'11

    Ghetto Child [ Demo Version Of Little Child Running Wild ] 5'10 

    Readings In Astrology [ Demo Version ] 3'31

    Suffer [ Demo Version ] 2'31

    Miss Black America [ Demo Version ] 2'22

    The Makings Of You [ Backing Tracks , Take 32 ] 4'35

    [ Don't Worry ] If There's A Hell Below All Going To Go [ Backing Tracks , Takes 1 & 2 ] 9'34

    L'album Américain Red Vinyl Collectors sur Curtom Records CRS 8005 [ US ] .

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    L'album Anglais sur Buddah Records 2318015 [ UK ] .

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    L'album Espagnol sur Buddah Records 23 18 015 [ SP ] . 

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    L'album Canadien sur Curtom Records CRS. 8005 [ CA ] .

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    1970 : Album " Curtis " Curtom Records CRS 8005 [ US ]

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  •  Ce single est édité en Amérique sur le label Curtom Records CR 1955 [ US ] , en France sur le label Buddah Records 610 067 L [ FR ] , en Angleterre sur le label Buddah Records 2011 055 [ UK ] , en Allemagne sur le label Buddah Records 2011 055 [ GE ] et en Europe sur le label Buddah Records 2011 055 [ EU ] en Novembre 1970 .

    Le single Américain sur Curtom Records CR 1955 [ US ] .

    1970 : Single SP Curtom Records CR 1955 [ US ]

    A ) [ Don't Worry ] If There's A Hell Below All Going To Go 3'21

     

    1970 : Single SP Curtom Records CR 1955 [ US ]

    B ) The Makings Of You 3'40

    Le single Français sur Buddah Records 610.067 L [ FR ] .

    1970 : Single SP Curtom Records CR 1955 [ US ]

    Le single Allemand sur Buddah Records 2011 055 [ GE ] .

    1970 : Single SP Curtom Records CR 1955 [ US ]

    Le single Européen sur Buddah Records 2011 055 [ EU ] .

    1970 : Single SP Curtom Records CR 1955 [ US ]

    1970 : Single SP Curtom Records CR 1955 [ US ]

    1970 : Single SP Curtom Records CR 1955 [ US ]

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    votre commentaire
  • Ce single est sorti en France sur le label Buddah Records 610.070 L [ FR ] en Avril 1971 .

    Désolé je n'ai pas ce single 

    1971 : Single SP Buddah Records 610 070 [ FR ]

    A ) Move On Up Part 1  

    B ) Move On Up Part 2

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique