• Stevie Wonder

    STEVIE WONDER

    TAMLA MOTOWN STORY

    Revenons en 1963 ou la célèbre firme de Detroit peut compter , avec fierté , les succès inscrits à son palmarès , remportés principalement par Martha & The Vandellas , Marvin Gaye et un nouveau venu , Little Stevie Wonder . Un évènement dans le monde du show - biz : un enfant de douze ans , aveugle de surcroît , est classé artiste national No 1 du Billboard en Aout 1963 après l'incroyable impact sur le public de " Fingertips " . C'est en 1959 que Stevie Wonder prend contact avec les responsables de Tamla Motown . Brian Holland et Berry Gordy Jr. ont tous deux auditionné et décidé de l'engager , il avait alors que neuf ans . Aussi il a fallu demander l'accord de la mère de Stevie Wonder pour pouvoir entrer en studio . C'est la raison pour laquelle il lui a dédié sa première chanson " Mother Thank You " . Mais son premier single , qui d'ailleurs a été un échec , s'intitulait " I Call It Pretty Music But The Old Pebble Call It The Blues " . Il a fallu attendre l'arrivée de " Fingertips Part 2 " dans les Charts pour le consacrer totalement au spectacle . Etant encore à l'école , et ses professeurs ne voulant pas encore le laisser partir en tournée , un professeur particulier a dû le suivre dans ses déplacements . A partir de 1963 , Stevie Wonder devient non seulement l'une des principales vedettes de la musique noire Américaine , mais aussi l'un des personnages les plus créatifs de la musique populaire contemporaine . De son Véritable nom Steveland Morris , Stevie Wonder est né le 13 mai 1950 à Saginaw , dans le Michigan . Il vient au monde prématurément et est mis en couveuse ; Conséquence : il devient aveugle . Pourtant , il ne se considérera jamais comme tel , seulement privé de vue , non voyant . Très tôt il va assumer sa cécité , voulant vivre comme tout le monde et participer à différents sports . Comme les autres enfants , il fait du vélo , grimpe aux arbres... alors qu'il a trois ans , sa famille s'installe à Detroit . Tout enfant , le petit Stevie écoute à longueur de journée les stations de Rhythm 'n' Blues . Il sait déjà qu'étant noir , il n'est pas tout à fait un Américain à part entière . Pour lui , la liberté commence dès l'instant ou il peut brancher sa radio sur la fréquence qui lui plaît . A dix ans , il reçoit pour Noël un petit harmonica , dont il apprend à jouer rapidement avant de s'initier à la caisse claire et au piano . Avec l'harmonica à mettre sur son porte - clefs il a commencé à jouer du Blues de Jimmy Reed , Little Walter , de Bobby " Blue " Bland  etc etc etc . Il avait l'habitude de s'asseoir près de la radio et d'écouter leurs disques . Il prend un peu de chaque style et il se fabrique le sien . L'harmonica n'a pas été vraiment considéré comme un instrument alors que c'en est un . Il essaye de jouer de l'harmonica avec le même feeling que s'il s'agissait d'un saxophone . L'harmonica donne une autre couleur à la musique , avec lui ,on obtient une authentique qualité vocale . Steveland Morris joue fréquemment , avec ses copains , de la musique sous les porches des immeubles . L'un d'eux , John Glover , a pour cousin Ronnie White des Miracles . Un jour , les Glover  invitent Ronnie White à dîner , John fait venir Steveland Morris avec son harmonica et l'oblige à chanter . Ronnie White est étonné par le feeling du gamin qu'il met en contact avec Brian Holland qui , à son tour , lui présente Berry Gordy Jr. . Celui - ci trouve le gamin exceptionnel . Ce que raconte Ronnie White << C'est en effet moi qui l'ai amené chez Tamla Motown . A ce moment - là , franchement , qui aurait pu prédire ce qui allait se passer ? Ce qu'allait être son originalité dans les textes , les sons , les rythmes et la production , qu'il allait influencer de nombreux autres artistes et permettre à la musique Américaine de s'élargir en intégrant des rythmes Latino - Américains , Africains et Reggae ? Mais on trouvait déjà à cet enfant des pouvoirs presque surnaturels >> . Pourtant , Berry Gordy Jr. recule plusieurs semaines avant de se décider à engager Stevie Wonder en raison de son jeune âge . Smokey Robinson intervient pour le pousser à le faire . Berry Gordy Jr. , une fois le contrat signé , attendra tout de même un an avant de mettre sur le marché son premier disque . Pendant cette année , dès que le petit prodige sort de l'école , il se précipite régulièrement dans les studios de la Tamla Motown afin d'entendre les vedettes qui répètent . Une fois que Ronnie White a fait auditionner Stevie Wonder par Brian Holland , le directeur artistique " in " de la firme , celui - ci demande donc a Stevie Wonder de revenir le lendemain , afin d'être auditionné par Berry Gordy Jr. qui a attendu que le gamin ait dix ans pour signer le contrat . Dès lors , ils commencent à travailler . Cela a duré près de trois ans , jusqu'à " Fingertips " , son premier disque vraiment populaire . Non seulement le single s'est classé No 1 , mais aussi l'album qui a suivi . Il est le premier artiste , je crois  , à avoir eu simultanément un single et un album No 1 . Parallèlement , le succès incroyable de la Tamla Motown a surpris le monde entier , parce qu'elle venait de Detroit , réputé jusque - là uniquement pour ses automobiles . Tamla Motown Records a joué un rôle extraordinaire dans l'histoire des noirs aux Etats Unis comme ailleurs . Little Stevie Wonder montre sur scène un incroyable talent inné , associé à une super énergie adolescente . A la suite du tabac qu'il fait à l'Apollo Théâtre de Harlem , Berry Gordy Jr. décide de l'enregistrer en public , le 21 Mai 1963 , lors d'un concert ou il chante " Fingertips " .               

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    Avec son harmonica rauque et ses cris sauvages , ce single est un tournant dans l'histoire de la musique de la compagnie , dont les critères étaient , alors la seule sophistication . Peu après " Fingertips " , Little Stevie Wonder se produit en Europe dans le cadre de la tournée  " Motown Review " avec Kim Weston , Mary Wells , Marvin Gaye , Martha & The Vandellas , The Miracles et The Temptations . Il devient l'une des attractions les plus sollicitées pour des shows télévisés aussi bien aux Etats Unis : " Steve Allen Show " , " Ed Sullivan Show " , " Américan Bandstand " qu'en Grande Bretagne " Ready Steady Go " . En 1964 , le " petit " Stevie Wonder qui mesure déjà plus d'un mètre soixante dix , apparaît dans deux films " Muscle Beach Party " et " Bikini Bench " . Devenu pour Tamla Motown Records une véritable poule aux oeufs d'or , Little Stevie Wonder aide Berry Gordy Jr. à sortir cinq albums en quelques mois : " Recordes Live - Twelve Years Old Genius " , " Tribute To Uncle Ray " un hommage à Ray Charles dans lequel il reprend , entre autres , " Drown In My Own Tears " et " Hallelujah I Love Her So " du Génius , " The Jazz Soul Of Little Stevie " ou on l'entend aux bongos , à la batterie , au piano à l'orgue et bien sur à l'harmonica , " With A Song In My Heart " et " Stevie At The Bench " avec notamment " Beach Stomp " , un morceau dans la veine de ceux de Chubby Checker et de Little Eva . Au milieu des années 60 , pour ses albums , il n'hésite pas à piocher dans le répertoire d'artistes aussi bien blancs que noirs . Il reprend " Blowin' In The Wind " de Bob Dylan , " Mr. Tambourine Man " du même Dylan popularisé par les Byrds , " Bang Bang " de Sonny & Cher , mais aussi " Can I Get A Witness " de Marvin Gaye , " Respect " d'Otis Redding , " My Girl " des Temptations , ou " Please Please Please " de James Brown . En 1967 , pour Noël , il publie l'album " Someday At Christmas " ou il assure une très valable interprétation de " l' Ave Maria " qui avait fait la réputation de Johnny Mathis dans les années 50 . Il squatte les Hits - Parades avec des morceaux comme " Uptight " , édité le 22 Novembre 1965 , " I Was Made To Love Her " , composé , paraît - il , en dix minutes , qui sort en Juin 1967 , " For Once In My Life " de fin 1968 . Sa voix s'est légèrement voilée mais sa personnalité musicale s'affirme , s'inscrivant sur les traces de ses aînés ; Otis Redding , James Brown ou Ray Charles . Stevie Wonder termine la décennie et son adolescence avec " Yester - Me Yester - You Yesterday " , qui monte à la deuxième place du Hit - Parade Anglais fin 1969 , et " My Cherie Amour " , une très belle ballade qui fait de lui le compositeur de chansons d'amour No 1 du moment . Dans ses premiers disques , que ce soit dans une ballade comme " I Was Made To Love Her " ou , à l'opposé , ce " Fingertips " live rappelant l'atmosphère des Gospels , Wonder encore adolescent avait une ressemblance saisissante avec Ray Charles . Le cadet a été influencé par le grand aîné . Tous deux noirs et aveugles , ils ont la même sensibilité et , plus frappant encore , un sens du rythme et une tonalité similaire . Evoquant cette période , Stevie Wonder explique << Bien que grand admirateur de Ray Charles , je n'ai jamais cherché à le copier . Notre seul point commun était notre cécité . C'est parce que j'ai toujours apprécié sa musique que j'ai intitulé mon deuxième album " Tribute To Uncle Ray " . En ce qui concerne " Uptight " , je l'ai créé en 1966 après avoir entendu " Satisfaction " des Rolling Stones . C'est ainsi que j'ai obtenu un nouveau disque d'or , le troisième étant " I Was Made To Love Her " pour lequel ma mère m'a donné deux ou trois idées >> . A l'aube des années 70 , beaucoup de choses changent dans la vie de Stevie Wonder , ainsi , il passe quelque temps à l'université de Californie du sud afin de parfaire son éducation en théorie et composition musicales . Il épouse une ancienne secrétaire de la Tamla Motown reconvertie chanteuse , Syreetha Wright , mais leur union durera à peine deux ans , au cours desquels il produira deux albums de son épouse . En 1971 , il négocie un nouveau contrat avec la Tamla Motown qui lui donne un contrôle artistique total sur ses enregistrements . Dans les années 60 la rythmique était enregistrée à l'avance , Stevie Wonder arrivait lorsque c'était terminé et s'installait au piano , dès lors , il sait ce qu'il veut et enregistre selon ses désirs .                            

    TAMLA MOTOWN STORY

    1973 est l'année de " Superstition " , le second No 1 de sa carrière , de " You Are The Sunshine Of My Life " et de " Living For The City " . Au mois d'Aout , il frôle la mort dans un accident de la route . En 1976 , alors qu'il vient de négocier un autre contrat avec Tamla Motown qui lui donne , et c'est un record , une garantie de treize Millions de Dollars , Stevie Wonder sort son chef - d'oeuvre : " Songs In The Key Of Life " , pour beaucoup le disque de la décennie . Ce double album comprend les tubes " I Wish , Sir Duke " en hommage à Duke Ellington , le magnifique " Pastime Paradise " , et " Isn't She Lovely " dédié à Ashia , sa fille née de son mariage avec Yolanda , sa nouvelle épouse rencontrée alors qu'elle cherchait un travail de secrétaire . Après l'échec de la très riche bande sonore pour un film écologique , l'album titré " Journey Through The Secret Life Of Plants " de 1979 , il revient en force en 1982 avec " Ebony And Ivory " ( ou les touches noires et blanches du piano ) enregistré en duo avec l'ancien bassiste gaucher des Beatles , Paul McCartney , et " I Just Called To Say I Love You " en 1984 . Cette chanson extraite de la bande musicale du film " Lady In Red " lui permet de remporter l'oscar de la meilleure chanson lors de la cérémonie annuelle des Academy Awards .  Stevie Wonder dédie son trophée à Nelson Mandela ce qui lui vaut , dans les vingt quatre heures qui suivent , l'interdiction de diffusion de tous ses disques sur les stations d'Afrique du sud . Stevie Wonder vient en Europe et expose , lors de conférences de presse en Allemagne , en Angleterre et en France , sa position face à l'apartheid . Il défend à la même époque une autre bonne cause avec sa chanson " Don't Drive Drunk " ( ne conduisez pas saoul ) , à propos de laquelle il déclare aux journalistes : << C'était difficile de dire aux gens tout simplement " ne buvez pas " , et d'espérer qu'ils suivraient ce conseil ! ...Pour essayer de faire passer le message , j'ai composé une mélodie suceptible de plaire , et en même temps un disque sur lequel les gens pourraient danser >> . En 1985 , encore , son album " In Square Circle " connaît aussi un excellent succès . Chacun se souvient de " It's Wrong " contre l'apartheid , des tubes " Overjoyed ", et surtout " Par - Time Lover " , No 1 au Hit - Parade Américain . Deux ans plus tard , Stevie Wonder nous livre l'album " Characters " sur lequel figure un duo avec Michael Jackson ; la ballade " With Each Beat Of My Heart ", qui a la particularité de commencer par les battements de son coeur , et le sublime " Free " avec lequel il poursuit son engagement pour la liberté : << L'oppression de n'importe qui , dit - il , quelle que soit sa couleur ou ses croyances , est aussi une oppression pour vous et pour moi , aussi libre que nous croyons l'être ... >> . " Free " sera l'un des grands moments du show de Stevie Wonder lorsqu'il retrouvera , en 1989 , les scènes Européennes . En France , le public du Printemps de Bourges , de Bercy , Grenoble et Liévin lui réserve un accueil fantastique lors de son spectacle qui ne dure pas moins de trois heures . Fin 1990 , Stevie Wonder publie son single " Keep Our Love Alive " , écrit le jour de la libération de Nelson Mandela . Et en Mai 1991 il nous fait découvrir la B.O. qu'il a écrite pour le film " Jungle Fever " de Spike Lee . C'est à partir de 1971 , l'année de ses vingt et un ans , après avoir enlevé l'adjectif " Little " de son nom que ses racines Rhythm 'n' Blues se sont teintées de Rock Music . Jouant de tous les instruments , expert en synthétiseurs , il a souhaité s'adresser plus à l'esprit ( mind ) qu'a l'âme ( soul ) . Ses disques ; par la suite , interpelleront tous les publics noirs et blancs , mélangés , jeunes et moins jeunes . Rock Star , Stevie Wonder est devenu le génie de la musique populaire , tout en restant un grand chanteur de Soul Music . Le petit Stevie Wonder des années 60 est sans aucun doute le plus merveilleux des compositeurs des deux décennies suivantes . Notons qu'en 1964 les Rolling Stones passaient en première partie de Little Stevie Wonder pour leur première tournée Américaine , mais qu'en 1972 c'est Stevie Wonder qui assurait la première partie des Stones .                   

    TAMLA MOTOWN STORY

           Il ne s'était pas effacé , mais voulait conquérir , ce qu'il a fait , un public composé de jeunes blancs , fans de Pop Music . Pour cette tournée Américaine , l'un des guitaristes de Stevie Wonder n'était autre que Ray Parker Jr. , connu pour " Ghostbusters " ( S.O.S. Fantôme ) de 1984 . L'année suivante ou Stevie Wonder joue sur " I Guess That's Why Call It The Blues " d'Elton John , qu'il retrouvera deux ans plus tard pour participer au tube " That's What Friends Are For " de Dionne Warwick . Dans les années 80 Stevie Wonder apparaît aussi sur des disques des Eurythmics " There Must Be An Angel " , de Cliff Richard " She's So Beautiful " et de Julio Iglesias " My Love " . Pour résumer sa longue et brillante carrière , Stevie Wonder dira : << J'ai toujours voulu créer des morceaux très différents les uns des autres . J'aurais détesté qu'on mette une étiquette précise à ma musique . J'ai su seulement mêler les genres , et je me suis toujours renouvelé pour plaire à un public le plus large possible >> . Et il ajoutera : << La cécité m'a protégé de tous les mirages du show - business , de tous les signes extérieurs de richesse >> . C'est Stevie Wonder qui , après avoir chanté " Happy Birthday " dans l'album " Hotter Than July " dédié a Martin Luther King , fait campagne pour que le 15 Janvier , jour d'anniversaire du pasteur prix Nobel de la paix assassiné le 04 Avril 1968 , soit décrété jour férié aux Etats Unis . Ils furent des centaines de Milliers à marcher sur Washington , les 15 Janvier 1981 - 82 et 83 à se rassembler au pied du Lincoln Monument ou le Dr. King avait prononcé son fameux discours " I Have A Dream " . Stevie Wonder a gagné ; les Américains ont maintenant un dixième jour de congé officiel .
  • Little Stevie Wonder : Album " Tribute To Uncle Ray " Tamla Records TM 232 [ US ]

    Hommage à Ray Charles pour ce premier album de Stevie Wonder . " Tribute To Uncle Ray " est édité en Amérique sur le label Tamla Records TM 232 [ US ] en 1962 . cool

    Little Stevie Wonder : Album " Tribute To Uncle Ray " Tamla Records TM 232 [ US ]

    A 1 ) Hallelujah , I Love Her So 2'30

    A 2 ) Ain't That Love 2'41

    A 3 ) Don't You Know 3'05

    A 4 ) [ I'm Afraid ] The Masquerade Is 5'13

    A 5 ) Frankie And Johnny 2'48

    Little Stevie Wonder : Album " Tribute To Uncle Ray " Tamla Records TM 232 [ US ]

    B 1 ) Drown In My Own Tears 3'23

    B 2 ) Come Back Baby 2'51

    B 3 ) Mary Ann 2'56

    B 4 ) Sunset 3'34

    B 5 ) My Baby's Gone 2'28

    Little Stevie Wonder : Album " Tribute To Uncle Ray " Tamla Records TM 232 [ US ]

    Little Stevie Wonder : Album " Tribute To Uncle Ray " Tamla Records TM 232 [ US ]

    http://www.mijnbestand.nl/Bestand-H7WED7ZIOLGL.rar
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    3 commentaires
  • Stevie Wonder : Album " The Jazz Soul Of Little Stevie " Tamla Records TM 233 [ US ]

    " The Jazz Soul Of Little Stevie " , le deuxième album de Stevie Wonder édité en Amérique sur le label Tamla Records TM 233 [ US ] en Septembre 1962 , est encore une fois génial , délicieusement Jazzy et tendrement Soul . cool 

    Stevie Wonder : Album " The Jazz Soul Of Little Stevie " Tamla Records TM 233 [ US ]

    A 1 ) Fingertips 3'00

    A 2 ) The Square 3'04

    A 3 ) Soul Bongo 2'21

    A 4 ) Manhattan At Six 3'47

    A 5 ) Paulsby 2'47

    Stevie Wonder : Album " The Jazz Soul Of Little Stevie " Tamla Records TM 233 [ US ]

    B 1 ) Some Other Time 5'11

    B 2 ) Wondering 2'52

    B 3 ) Session Number 112 3'17

    B 4 ) Bam 3'33

    Stevie Wonder : Album " The Jazz Soul Of Little Stevie " Tamla Records TM 233 [ US ] 

    Little Stevie Wonder : Album " The Jazz Soul Of Little Stevie " Tamla Records TM 233 [ US ]

    http://www.mijnbestand.nl/Bestand-4DTNGZS7M68C.rar
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires
  • Little Stevie Wonder : Album " Recorded Live The 12 Year Old Genius " Tamla Records TM 240 [ US ]

    Le troisième album de Stevie Wonder , comme intitulé sur la pochette est un live . " Recorded Live The 12 Year Old Génius " est publié en Amérique sur le label Tamla Records TM 240 [ US ] en Mai 1963 . Excellent album mais trop court hélas , seulement que voulez-vous....à cette époque les albums ne dépassait guère plus de 15 minutes par face . cool

    Little Stevie Wonder : Album " Recorded Live The 12 Year Old Genius " Tamla Records TM 240 [ US ]

    A 1 ) Fingertips 6'40

    A 2 ) Soul Bongo 3'01

    A 3 ) La La La La La 2'34

    Little Stevie Wonder : Album " Recorded Live The 12 Year Old Genius " Tamla Records TM 240 [ US ]

    B 1 ) [ I'm Afraid ] The Masquerade Is Over 5'13

    B 2 ) Hallelujah I Love Her So 2'48

    B 3 ) Drown In My Own Tears 3'23

    B 4 ) Don't You Know 3'19

    Little Stevie Wonder : Album " Recorded Live The 12 Year Old Genius " Tamla Records TM 240 [ US ]

    Little Stevie Wonder : Album " Recorded Live The 12 Year Old Genius " Tamla Records TM 240 [ US ]

    http://www.mijnbestand.nl/Bestand-AJEMQJXFAK8B.rar
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    1 commentaire
  • Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    Le quatrième album de Stevie Wonder aurait du être " Workout Stevie , Workout " sur le label Tamla Records TM 248 [ US ] , et bien qu'il fut enregistré , curieusement il est abandonné au profit de " With A Song In My Heart " , qui est édité en Amérique sur le label Tamla Records TM 250 [ US ] le 28 Décembre 1963 . " With A Song In My Heart " et un album que je qualifierai de ' Soul Crooner ' aux forts accents Jazz . Quand à " Workout Stevie , Workout " il est enfin édité en 2005 mais on ne le trouve hélas que sur le coffret iTune Digital Boxset " The Complete Stevie Wonder " Disc 4 , fort de 45 cds et donc je me vois mal tout racheter pour un cd ( voir iTunes.apple.com ) . Sinon de cet album non réalisé , Tamla Records a quand même publié trois singles ; le premier " I Call It Pretty Music , But The Old People Call It The Blues Part 1 ( dans un style Soul ) avec en B Side la " Part 2 ( dans un style Blues ) sur Tamla Records T 54061 [ US ] en Mai 1962 ; le deuxième " Contract On Love " avec en B Side " Sunset " ( qui ne figure pas sur l'album ) sur Tamla Records T 54074 [ US ] le 26 Décembre 1962 et enfin le troisième " Workout Stevie , Workout " et sa B Side " Monkey Talk " sur Tamla Records T 54086 [ US ] le 13 Septembre 1963 . Vous trouverez ces trois singles ( à défaut de l'album cry ) dans " Mes petits bonus " . Enfin je conclue par un petit avertissement quand au titre " Dream " ( A 5 de l'album " With A Song In My Heart " , il saute deux fois tout au début ( un temps très court ) , j'en suis désolé mais je ne peux faire mieux car mon disque n'en fait qu'à sa tête . mad  Merci à Inconnu Charleroi pour " Dream " et pour l'envoi de l'album " Workout Stevie , Workout ( que vous trouverez ci-dessous ) . Respect ! cool . Comme " Workout Stevie , Workout " est maintenant édité , il devient donc le quatrième album et " With A Song In My Heart " , lui devient le cinquième album de Stevie Wonder .    

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    A 1 ) With A Song In My Heart 3'14     

    A 2 ) When You Wish Upon A Star 3'02

    A 3 ) Smile 3'22

    A 4 ) Make Someone Happy 5'06

    A 5 ) Dream 2'43

    B 1 ) Put On A Happy Face 2'39

    B 2 ) On The Sunny Side Of The Street 4'01

    B 3 ) Get Happy 2'14

    B 4 ) Give Your Heart A Chance 2'18

    B 5 ) Without A Song 4'14

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    Listing de " Workout Stevie, Workout " sur le label Tamla Records TM 248 [ US ] Unissued 1963 .

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    A 1 ) Workout Stevie, Workout 2'41

    A 2 ) I Call It Pretty Music , But The Old People Call It The Blues 2'27

    A 3 ) Contract On Love 2'12

    A 4 ) I'll Always Be In Love 2'39

    A 5 ) Old Folks 2'57

    A 6 ) Monkey Talk 2'42

    B 1 ) Let Me Loose 2'30

    B 2 ) Birth Of The Blues 3'39

    B 3 ) Mack The Knife 2'54

    B 4 ) Your Cheatin' Heart 2'12

    B 5 ) Undecided 2'14

    B 6 ) Satin Doll 2'37

    L'édition Américaine sur iTune Digital Boxset " The Complete Stevie Wonder " Disc 4 Motown UMG Recordings  [ US ] du 11 Octobre 2005 .

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    Mes petits bonus .

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    Workout Stevie, Workout 2'43

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    Monkey Talk 2'43

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    I Call It Pretty Music , But The Old People Call It The Blues Part 1 2'31

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    I Call It Pretty Music , But The Old People Call It The Blues Part 2 2'50

    I Call It Pretty Music , But The Old People Call It The Blues Part 1 [ 2nd Pressing ] 2'28

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    Contract On Love 2'14

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    Sunset 2'52

    I Call It Pretty Music , But The Old People Call It The Blues Parts 1 & 2 [ Radio Stage ] 6'25

    Stevie Wonder : Album " With A Song In My Heart " Tamla Records TM 250 [ US ]

    " With A Song In My Heart "
    http://www.mijnbestand.nl/Bestand-OBYFUNZLI3AB.rar
    " Workout Stevie , Workout "
    http://www.mijnbestand.nl/Bestand-ZFMNNX36A3YO.rar
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    9 commentaires
  • Stevie Wonder : Album " Stevie At The Beach " Tamla Records TM 255 [ US ]

    Ce sixième album de Stevie Wonder est édité en Amérique sur le label Tamla Records TM 255 [ US ] le 23 Juin 1964 . C'est encore une petite merveille et puis " Beyond the sea " est une superbe version de " La Mer " , de notre Charles Trenet national .

    Stevie Wonder : Album " Stevie At The Beach " Tamla Records TM 255 [ US ]

    A 1 ) Castles In The Sand 2'16

    A 2 ) Ebb Tide 1'49

    A 3 ) Sad Boy 2'33

    A 4 ) Red Sails In The Sunset 2'06

    A 5 ) The Beachcomber 1'51

    A 6 ) Castles In The Sand [ Instrumental ] 1'59

    B 1 ) Happy Street 2'22

    B 2 ) The Party At The Beach House 2'06

    B 3 ) Hey Harmonica Man 2'42

    B 4 ) Beachstomp 2'42

    B 5 ) Behond The Sea 2'46

    Stevie Wonder : Album " Stevie At The Beach " Tamla Records TM 255 [ US ]

    mijnbestand
    or
    zippy
    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    2 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique