• TAMLA MOTOWN STORY

    AVANT - PROPOS
    Oui je sais encore un article sur la Tamla Motown , allez - vous me dire ! et pourquoi ? , d'autant que sur ce sujet , il en pullule . Pourquoi ? , tout simplement pour plusieurs raisons ; premièrement ; tous les blogs traitant ce sujet sont soit limités à une simple liste référençant les disques parus sur ce label , soit se contentant de publier quelques biographies agrémentées de photographies et très souvent sans musique . Deuxièmement ; personnellement bien que préférant le style Groove ou Funky , il me faut bien l'avouer , avant de m'orienter sur ces styles de musique et comme beaucoup d'entre - vous , j'ai découvert la Soul Music par le biais de Stax et Tamla Motown Records abondamment diffusé par Radio Caroline .       
    TAMLA MOTOWN STORY

    Il est donc important pour moi de lui rendre hommage . Ensuite je pense aborder ce sujet d'une façon différente de ce que l'on peut apercevoir sur les autres plate - formes . Bien entendu comme beaucoup de blogs , j'ai opté pour une historique de ce prestigieux label , avec quelques biographies accompagnées de documents photographiques et sonores . J'attire tout particulièrement votre attention sur les documents sonores  que vous allez découvrir et que bien sur tout le monde connait , mais présentés ici d'une façon inédite et rarissime jusqu'à présent  . En effet les artistes eux - mêmes présentent leurs propres titres et parfois les chansons de leurs confrères avec quelques anecdotes concernant ces tubes . Je me permet , toutefois de vous donner un conseil ( vous en faites ce que bon vous semble ) , avant de passer à la lecture de cet article , cliquez sur le curseur musical et commencer votre lecture . Merci , Pierre 2     

    ARE YOU READY ?
    LET'S GO ! 

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    BERRY GORDY Jr.

    TAMLA MOTOWN STORY

    Né et élevé à Détroit , Berry Gordy Jr. envisage d'abord une carrière de boxeur poids léger . Puis empruntant de l'argent de poche à son père , il ouvre un magasin de disques de Jazz qui va faire faillite . Il est ainsi forcé de travailler comme O.S. dans l'usine Chrysler , il passe ses heures de repos à composer des chansons . Jackie Wilson , un ancien boxeur lui aussi enregistre plusieurs de celle - ci comme " Reet Petite " , " Lonely Teardrops " et " I'll Be Satisfied " qui deviennent d'énormes succès . Berry Gordy Jr. produit parallèlement les Miracles , pour Chess Records , et plusieurs disques de Marv Johnson comme " You Got What It Takes " pour United Artists Records en 1959 . Convaincu qu'il gagnera mieux sa vie en montant sa propre maison de disques  , il emprunte sept cent Dollars à sa soeur Anna , patronne elle même d'un label ( Anna Records ) , et fonde dès 1959 Gordy Records , bientôt suivi de Tamla et Motown Records    

    TAMLA MOTOWN STORY

    Tamla Motown va devenir une véritable ruche de vedettes . Les poulains de Berry Gordy Jr . sont pratiquement tous des inconnus quand il les embauche . Deux des raisons du Succès de la Tamla Motown , " The Sound  Of Young América " ( le son de la jeunesse d'Amérique ) comme dit le slogan , résident dans la volonté de réussite de tous les noirs et dans l'esprit de famille qui entoure Berry Gordy Jr. , celui - ci employant d'ailleurs plusieurs de ses proches dans cette entreprise . En plus il s'attache les services d'excellents auteurs - compositeurs comme le trio Holland - Dozier - Holland . Cette équipe , composée par les frères Eddie et Brian Holland avec leur ami Lamont Dozier , joue un rôle prépondérant dans le son Tamla Motown des sixties en travaillant sur des disques qui se vendent par Millions d'exemplaires pour les Supremes , les Four Tops , Martha & The Vandellas , les Isley Brothers , Marvin Gaye , Gladys Knight & The Pips , les Temptations etc etc etc ... . Natif tous trois de Détroit , ils ont renccontré Berry Gordy Jr. alors qu'Eddie Holland lui chantait les maquettes de " To Be  Loved " et " Lonely Teardrops " qui allaient être proposées a Jackie Wilson . Eddie enregistrera d'ailleurs plusieurs singles pour Motown Records dont " Jamie " , No 30 au Billboard au printemmps 1962 . Quand à Lamont Dozier né le 16 Juin 1941 , chanteur lui aussi , il obtiendra beaucoup plus tard une série de tube pour ABC Paramount Records comme " Trying To Hold On My Woman " en 1973 . Jusqu'en 1968 , année de leur rupture avec Berry Gordy Jr. , Holland - Dozier - Holland produisent et arrangent pratiquement toute les séances des artistes Tamla Motown , en plus de la création de classiques tels " Nowhere To Run " , " I Can't Help Myself " , " Where Did Our Love Go " , " Heatwave " , " Baby Love " , " Reach Out I'll Be There " , " Bernadette " ou " You Keep Me Hangin' On " pour ne citer que les plus connus . Ils formeront ensuite les disques Invictus et Hot Wax , puis feront route séparément .               

    TAMLA MOTOWN STORY

    C'est avec un single des Satintones " My Beloved - Sugar Daddy " que Berry Gordy Jr. lance la Motown en Juin 1960 . Les disques du quintette de Doo Wop ne se vendent pas , il devra attendre Février 1961 pour classer à la deuxième place du Hit - Parade le " Shop Around "des Miracles , et le 11 Décembre de la même année pour obtenir son premier No 1 grâce à " Please Mr. Postman " des Marvelettes . Auparavant , au printemps 1960 , avec " Money " une de ses compositions sur le label Anna Records , Berry Gordy Jr. avait réalisé son premier succès national . " Money " , futur classique du Rock , était interprété par Barrett Strong , alors âgé de dix neuf ans , Barrett Strong qui a aussi enregistré " Let's Rock " , le premier single publié sur l'étiquette Tamla Records . A partir de 1967 , il cosignera plusieurs tubes avec Norman Whitfield comme " I Wish It Would Rain " , " Cloud Nine " , " I Heard It Through The Grapevine " , " War " et " Ball Of Confusion " . Motown connut ses premiers succès dans le Top 10 en 1961 , tandis que , cette même année , Stax records ( dont Atlantic Records était parvenu à obtenir la distribution au tout début de sa conception ) marquait pour la première fois les Charts de son empreinte avec le " Gee Whiz " de Carla Thomas , contrairement à Motown qui tentait d'offrir à ses artistes un environnement parfaitement maîtrisé , Stax encourageait l'initiative personnelle dans le contexte du développement de l'entreprise . La musique de Tamla Motown était bien plus populaire , bien plus socialement acceptable , bien mieux arrangée et prévisible , tellement plus blanche que celle de Stax , Volt et Atlantic Records . Les raffinements cultivés de Motown qui , tout en prétendant aussi s'inspirer de la musique d'église , ne crie que rarement à pleins poumons , ne fait monter généralement la tension sans se laisser vraiment aller et ne révèle qu'occasionnellement un semblant d'émotion brute . Les chanteurs Motown n'étaient ni moins talentueux , ni moins capables de laisser transparaître leurs véritables émotions , mais Motown était tout simplement une industrie dont le but spécifique était de toucher le public blanc ; chaque aspect de cette industrie était contrôlé , du maquillage et de la diction de ses stars jusqu'à la plus subtile interpolation repérable dans leurs disques .     

    Dédié à Franco

    THE MIRACLES

    TAMLA MOTOWN STORY

    A bien des égards , l'histoire de la Tamla Motown est intimement liée à celle de Smokey Robinson . En tant que leader des Miracles , Smokey Robinson a largement participé , et presque autant que Berry Gordy Jr. lui même , à donner une couleur particulière à la firme de Détroit . Les Miracles constituent le premier groupe signé par Berry Gordy Jr. . Dès 1958 , alors qu'il était encore ouvrier dans l'industrie automobile tout en écrivant des chansons à ses moments perdus . Ce n'est pourtant qu'en 1961 que les miracles obtiennent leur premier disque d'or avec " Shop Around " , une chanson cosignée Berry Gordy Jr. et Smokey Robinson . Ce dernier dont Bob Dylan a dit qu'il était le plus grand poète de sa génération ( il n'y a qu'a écouter " My Girl " pour s'en convaincre ) écrit toujours avec intelligence , d'une plume sophistiquée , des images simples , mais efficaces . Sans le rechercher véritablement , il a contribué à donner ses lettres de noblesse à la chanson contemporaine . De plus , sa voix de ténor expressive fait de lui non seulement l'un des maîtres de la Soul Music , mais aussi un exceptionnel chanteur de slow . Cependant , modeste , Smokey Robinson rectifie : << C'est vrai que j'ai une voix reconnaissable et que j'adore chanter avec beaucoup de feeling ; mais je ne me considère pas un grand chanteur comme Aretha Franklin , Luther Vandross ou Jackie Wilson ...>> . Né le 19 Fevrier 1940 à Détroit comme les cinq autres Miracles , William " Smokey " Robinson démontre déjà ses talents dans la musique à la Dwyer School de cette ville , alors qu'il n'est qu'adolescent .      

    TAMLA MOTOWN STORY

    Au milieu des années 50 , il forme les Miracles , avec les chanteurs Ronnie White , Bobby Rogers , Peter Moore et le guitariste Marv Tremplin . Ils se produisent d'abord dans les écoles et les bals locaux sous le nom des Matadors . Ils n'envisagent pas vraiment une carrière musicale , d'autant que Smokey Robinson est un sportif qui joue très bien au football ( Américain ) et au Basket Ball , et que Bobby Rogers et Ronnie White ont l'intention de devenir ingénieurs . Ce qui ne les empêche pas d'accepter des engagements dans des night clubs en compagnie de Claudette , la soeur de Bobby Rogers , que Smokey Robinson épousera en 1963 . Smokey Robinson , qui écrit une grande partie des chansons interprétées par le groupe , doit entamer des études dentaires . A dix sept ans , il rencontre Berry Gordy Jr. qui a entendu les Miracles , alors qu'ils passaient une audition avec le manager de Jackie Wilson , et qui a bien aimé une des chansons de Smokey Robinson a déchiré toutes les autres en expliquant que chaque chanson devait avoir une histoire complète , ce qui a été une bonne leçon pour Smokey Robinson qui a cette époque en avait écrit une bonne Centaine . Une leçon qui permet aux Miracles d'inscrire un tube local dans les best - sellers Rhythm 'n' Blues avec " Got A Job " , qui sort sur End Records le jour ou Smokey Robinson célèbre ses dix huit ans . Ils obtiennent un autre succès avec " Bad Girl " à la rentrée 1959 . C'est alors que Smokey Robinson encourage Berry Gordy Jr. à fonder la Tamla Motown , en lui expliquant que cela lui rapportera beaucoup plus que de produire pour le compte des autres . " Shop Around " et les Miracles contribuent largement à lancer la Tamla Motown . En 1963 , Smokey Robinson et les Miracles obtiennent deux autres disques d'or avec " You Really Got A Hold On Me " ( qui sera repris par les Beatles ) et " Mickey's Monkey " . Dans certains morceaux , Smokey Robinson possède une voix qui , l'apparente aux meilleurs sopranos . Plusieurs de ses chansons , comme " The Tracks Of My Tears " en Septembre 1965 , sont de véritables lettres d'amour . En 1966 les Miracles chantent " Going To A Go - Go " dont les Rolling Stones feront une excellente version quinze ans plus tard . L'année suivante , pour la première fois , c'est sous le nom de Smokey Robinson & The Miracles qu'ils apparaissent sur l'étiquette d'un super tube " I Second That Emotion " , un disque d'or de plus .

    TAMLA MOTOWN STORY

    En Décembre 1970 , les Miracles connaissent leur plus grand succès avec " Tears Of A Clown " , guère plus d'un an plus tard , Smokey Robinson annonce qu'il quitte les Miracles afin de consacrer plus de temps à sa famille et à son poste de vice - président de la Tamla Motown . Les Miracles remplacent Smokey Robinson par Billy Griffin . En 1976 , ils auront un autre No 1 avec " Love Machine Part 1 " . De son coté , fin 1981 , Smokey Robinson en solo obtient un tube international avec le titre principal de son album " Being With You " . Le 16 Mai 1983 , il rechante avec les Miracles à l'occasion du show télévisé par NBC , pour le vingt cinquième anniversaire de Tamla Motown Records . Quelques mois plus tard , il partage un petit tube , " Ebony Eyes " , avec Rick James . En 1987, il classe deux autres titres au Top 10 du Billboard " One Heartbeat " et " Just To See Her " . Ce dernier lui vaut même le Grammy Award de la meilleure interprétation masculine . C'est toutefois dans les années 60 que Smokey Robinson a créé ses plus belles chansons , non seulement pour les Miracles , mais aussi pour d'autres artistes comme les Temptations , Marvin Gaye ou Mary Wells dont il est également le producteur .              

    Dédié à Soleillon ( Jasmine )

    MARY WELLS

    TAMLA MOTOWN STORY

    Le premier artiste dont Smokey Robinson s'est occupé fut Mary Wells . Il a écrit plusieurs chansons pour elle . Ils ont travaillé ensemble à peu près de 1959 à 1964 . Mary Wells était une véritable star , et également une amie , avec elle Smokey Robinson s'est mis à apprécier autant le travail de studio que la scène . " My Guy " , le dernier morceau qu'il a enregistré avec Mary Wells , a tout de suite marché ; il est monté à la première place du Hit - Parade . " My Guy " , deviendra " Ma Fille " par Claude François ( grand amateur de Soul Music ) , bien qu'étant une chanson différente du " My Girl " des Temptations , Whoopi Goldberg chantera " My God " ( sur l'air de " My Guy " ) dans le film " Sister Act " en 1993 . Née le 13 Mai 1943 , à Détroit , dans une famille très croyante , Mary Esther Wells est élevée aux Rythme du Gospel . A dix ans , elle possède déjà une belle voix , claire et puissante , aux dires de ses camarades . En 1960 , elle décide de contacter Berry Gordy Jr. afin de lui proposer un morceau qu'elle a écrit pour Jackie Wilson , son idole .     

    TAMLA MOTOWN STORY

    Un vendredi , elle chante , le morceau a capella à Berry Gordy Jr. qui l'engage sur le champ . " Bye Bye Baby " est enregistré dans un garage transformé en studio . Mary Wells ne pensait pas sérieusement devenir chanteuse , sa seule ambition à l'époque était d'écrire des chansons . Elle chantait déjà en classe et dans la chorale de son école , mais ce n'était a priori pas son truc . Berry Gordy Jr. , lui , savait ce qu'il voulait . Il a fait chanter Mary Wells sa chanson une vingtaine de fois et , quand elle se retrouve la voix complètement enrouée , il a décidé qu'ils avaient la bonne prise . Début 1961 , Mary Wells obtient donc un petit tube avec " Bye Bye Baby " qui monte à la quarante cinquième place du Hot 100 . Un an plus tard , elle classe un single au Top 10 , " The One Who Really loves You " , composé et produit par Smokey Robinson , suivi rapidement par " You Beat Me To The Punch " et " Two Lovers " . Puis ses ventes dégringolent jusqu'au printemps 1964 , ou elle obtient son unique No 1 avec " My Guy " que lui écrit tout spécialement , Smokey Robinson en tenant compte de la chaleur de sa voix . Interviewée à ce moment là , Mary Wells déclare : << Je ne suis pas une chanteuse de Blues , contrairement à ce qui a été écrit dans la presse . Pour moi , le Blues, ce  sont des gens comme B. B. King et Bobby " Blue " Bland . Je suis une chanteuse de variété , tout simplement , dont l'ambition est de faire plus tard du Cabaret >> . Très vite , Mary Wells devient l'une des vedettes des Motown Revues , qui attirent les foules . Elle est aussi une habituée des shows de Dick Clark et d'Ed Sullivan , et les Beatles l'emmènent en tournée dans leur pays . Marvin Gaye grave deux duos avec elle " What's The Matter With You Baby " et " Once Upon A Time " qui montent au Hot 100 . Mary Wells voit la vie en rose ; après être sortie avec Jackie Wilson , elle épouse un petit employé de la Tamla Motown . Elle est la principale vedette de cette firme avant la consécration de Diana Ross & The Supremes . Leur arrivée au premier plan est sans doute l'une des raisons qui incitent son mari à lui conseiller de ne pas renouveler son contrat . Elle signe alors pour la 20 Th Century Fox Records , qui lui propose une confortable avance . Pour la Fox , Mary Wells enregistre entre autres  le décevant album " Love Songs To The Beatles " en 1965 et divers singles . Aucun des disques pour la Fox , pas plus que ceux qu'elle sortira ensuite chez Atco Records et Jubilee Records , ne rivalisent , au niveau des  ventes , avec ceux de la Motown Records . Lorsqu'en 1972 " My Guy " réédité remonte au Top 20 Britannique , Mary Wells est l'épouse du compositeur Cecil Womack . Elle réside à San Francisco , ou elle s'occupe plus de sa vie familiale que de la chanson . Le 26 Juillet 1992 , Mary Wells pousse son dernier soupir , laissant derrière elle quatre enfants . De nombreuses vedettes comme Smokey Robinson ou Little Richard lui rendent un dernier hommage dans une chapelle d'Hollywood . Diana Ross , Bruce Springteen , Rod Stewart et bien d'autres avaient donné des milliers de Dollars pour qu'elle puisse être opérée d'un cancer de la gorge ; en vain...                       

    TAMLA MOTOWN STORY

    Dédié à Planeteoldies

    THE MARVELETTES

    TAMLA MOTOWN STORY

    Le 21 Aout 1961 sort chez Gordy Records " Please Mr. Postman " , qui sera également repris par les Beatles . Dans l'année qui suit , les Marvelettes , interprètes de cette chanson , seront considérées comme l'un des groupes féminins favoris de l'Amérique . Elles le resteront jusqu'au moment ou elles se verront éclipsées par les Supremes . Les Marvelettes sont composées de Gladys Horton , Katherine Anderson , Georgeanna Tillman , Juanita Cowart et Wanda Young . Gladys Horton assure généralement le lead vocal , Wanda Young la remplaçant dans certaines ballades . Gladys Horton n'a que quinze ans lorsqu'elle forme le groupe , qui s'appelle d'abord les Marvels , à Inkster , dans la banlieue de Detroit .

    TAMLA MOTOWN STORY

    Elles fréquentent encore l'école de cette ville , mis à part Juanita Cowart qui vient d'obtenir son examen de fin d'études , lorsqu'elles enregistrent leur premier disque , ( le deuxième disque d'or de la firme de Gordy Records ) . C'est Robert Baterman qui , pour le compte de Berry Gordy Jr. , les avaient remarquées lors d'un concert d'amateurs organisé par leur lycée au début de 1961 . Bientôt , elles sortent " Please Mr. Postman " , une composition de Georgeanna Tillman , qu'elles ont enregistré avec Marvin Gaye à la batterie . En Décembre 1961 , cette chanson est No 1 au Etats Unis . Malheureusement , Georgeanna Tillman sur les conseils de son médecin , refuse de partir en tournée . En 1962 , les Marvelettes classent trois autres singles au Top 40 : " Twistin' Postman " , No 34 au printemps , " Playboy " , No 7 pendant l'été , et " Beechwood 4 - 5789 " No 17 à la rentrée . L'année suivante , La cote des Marvelettes est déjà en chute libre . Pour tenter de les aider à remonter au premier plan , Lamont Dozier et Brian Holland leurs proposent un morceau dans lequel ils placent beaucoup d'espoir . Wanda Young n'a jamais oubliée : << Ils m'ont fait écouter ce titre , en me disant que si ça ne me plaisait pas , ils le donneraient à quelqu'un d'autre . J'ai écouté et ça ne m'a pas plu . A chaque fois que j'y repense , j'ai envie de me donner des claques , c'était " Baby Love " ( qui devint l'un des plus grands succès des Supremes ) >> . Jusqu'en 1969 , les Marvelettes placeront quand même une vingtaine d'autrs disques au Hot 100 ; " Don't Mess With Bill " , signé par Smokey Robinson , atteignant même la septième place au printemps 1966 .

    TAMLA MOTOWN STORY

    A la fin des années 60 , après une période d'insuccès , Gladys Horton quittera les Marvelettes pour se marier . Elle sera remplacée par Audrienne Ferguson - Smith . Wanda Young tentera , pendant quelque temps , de perpétuer la musique des Marvelettes . Dans les années 70 , elles se produisent dans divers cabarets à travers le monde , avant de s'installer en Grande Bretagne .
    Dédié à Oldies
    THE CONTOURS

    TAMLA MOTOWN STORY

    Si les Beatles avaient rendu hommage aux Marvelettes en enregistrant " Please Mr. Postman " sur leur premier album , deux groupes Anglais contemporains des quatre de Liverpool , le Dave Clark Five et Brian Poole & The Tremeloes reprennent " Do You Love Me  ? " le classique des Contours , longtemps favori des pistes de danse . Formés en 1958 , à Detroit , par Billy Hoggs , Les Contours sont tous âgés d'une vingtaine d'années en 1962 . Ils sont alors six , ayant été rejoints par un cinquième chanteur en la personne d'Hubert Johnson et par le guitariste Hugh Davis . Hubert Johnson est le cousin de Jackie Wilson . Ce dernier les présente à Berry Gordy Jr. en 1961 . Le patron de la Tamla Motown décide de sortir leurs disques sur le label Gordy Records . Après l'insuccès de " Whole Lotta Woman " , il veut se séparer d'eux . Jackie Wilson réussit à le persuader de leur donner une seconde chance en les gardant dans son écurie . Heureusement , " Do You Love Me ? " , qui paraît le 29 Juin 1962 , monte à la troisième place du Hit - Parade Américain quelques semaines plus tard et devient bientôt un classique , beaucoup plus tard repris , entre autres , par Bruce Springteen .

    TAMLA MOTOWN STORY

         Jusqu'au printemps 1967 , les Contours obtiennent d'autres petits succès tel " Shake Sherry " en 1963 , " Can You Do It " en 1964 , " Can You Jerk Like Me " et " First I Look At The Purse " en 1965 . Toutefois , aucun ne leur donne un second disque d'or , et les Contours n'arrivent pas à confirmer leurs promesses . Dennis Edwards , futur Temptations puis artiste solo , et Joe Stubbs , sont à un moment membres des Contours qui en sont réduits à assurer les levers de rideau des concerts des Four Tops dont fait partie Levi Stubbs , frère de Joe , si bien que leur carrière se termine en 1968 .            
    Dédié à Lilia 

    MARVIN GAYE

    TAMLA MOTOWN STORY

    En Décembre 1968 , Marvin Gaye obtient le plus important succès de sa carrière avec " I Heard It Through The Grapevine " . Ce morceau , écrit par Norman Whitfield et Barrett Strong , va conserver la première place du Hit - Parade Américain pendant sept semaines , devenant le plus grand succès de la Tamla Motown . Marvin Gaye , qui a influencé des Stevie Wonder , Mick Jagger , Rod Stewart et autres Paul Young , est sans doute l'un des chanteurs Soul les plus sous - estimés des années 70 . Il possède une voix douce de ténor et pourtant , dans ses premiers succès dégage l'énergie d'un Otis Redding . Marvin Pentz Gaye Jr. est né le 02 Avril 1939 à Washington . Fils d'un pasteur , il commence à chanter à l'église dès l'âge de trois ans , puis se met rapidement à jouer de l'orgue . Par la suite , il jouera du piano et de la batterie , son dada . Lorsqu'il termine ses études , il passe quelques mois dans l'US Air Force . Il déteste tellement la vie militaire qu'il se fait réformer en 1957 . Marvin Gaye qui , deux ans plus tôt , à fait partie des Rainbows avec Don Covay et Billy Stewart , de retour dans la capitale des Etats Unis forme les Marquees avec Reese Taylor et deux anciens membres des Rainbows . Sous les auspices de Bo Diddley , ils enregistrent pour Okeh Records .   

    TAMLA MOTOWN STORY

    A ce moment , les très populaires Moonglows se séparent . Harvey Fuqua , leur leader , Vient chercher a Washington d'autres chanteurs capables de perpétuer son groupe . Enthousiasmé par l'interprétation de " Ten Commandments Of Love " des Marquees , il les engage pour constituer les nouveaux Moonglows  . Ensemble , ils enregistrent sans succès " 12 Months Of The Years " , " Unemployment " et " Mama Loocie " . Si bien que Marvin Gaye rejoint Détroit en compagnie de Harvey Fuqua . Ce dernier signe pour Anna Records , la firme d'Anna , la soeur de Berry Gordy Jr. , qui devient son épouse en 1961 . Rapidement Marvin Gaye se retrouve sous contrat chez Tamla Records , ou il débute comme batteur et choriste avant d'enregistrer , toujours en 1961 , le single " Let Your Conscience Be Your Guide " et l'album " The Soulful Moods Of Marvin Gaye " . Après plusieurs mois d'insuccès , Berry Gordy Jr. prend en main la carrière de Marvin Gaye , lui donne un producteur qu'il apprécie énormément . Bientôt , " Stubborn Kind Of Fellow " , avec Martha Reeves dans les choeurs , monte au Hot 100 . A partir de là , tous ses singles se classent au Hit - Parade spécialisé Soul , et souvent même au Hot 100 du grand Public . Par exemple , en 1963 , " Hitch Hike " , et " Can I Get A Witness " , un Rock teinté de Gospel . A propos de ce classique , Holland - Dozier - Holland sont venus voir Marvin Gaye un jour en lui disant q'ils avaient une chanson qui lui irait comme un gant . Diana Ross & The Supremes étant dans le studio , ils ont décidés de leur demander de faire les choeurs . Diana Ross a d'ailleurs vraiment pris son pied , ainsi que Marvin Gaye . " Can I Get A Witness " a été , par la suite repris  par les Rolling Stones sur leur premier album . C'est à cette époque que Marvin Gaye enregistre ses premiers duos . D'abord avec Mary Wells , puis avec Kim Weston . Dans cette formule à deux , il devra attendre Mars 1967 pour obtenir un véritable tube avec la seconde , grâce à " It Takes Two " . Agatha Natalie  " Kim " Weston , née  à Détroit en 1943 , avait envisagé une carrière de nageuse  . Pour entretenir son souffle , elle s'était mise à chanter , d'abord dans des groupes de Gospel , puis de Rhythm 'n' Blues . En 1963 , chez Tamla Records , elle assure le premier        

    TAMLA MOTOWN STORY

       d'une demi - douzaine de succès avec " Love Me All The Way " . En 1966 , elle épouse Mickey Stevenson , celui - ci , qui a un poste important chez Gordy Records , l'emmène chez MGM Records , ou elle obtient son ultime tube avec " I Got What You Need " en Avril 1967 , un tube mineur : quatre vingt dix neuvième au Hot 100 . Entre temps Marvin Gaye a accumulé les tubes , ainsi en 1964 , " Try It Baby " , et " Baby Don't You Do It " avec son rythme à la Bo Diddley , en 1965 , " How Sweet It Is To Be Loved By You " , " Ain't That Peculiar " et " I'll Be Doggone " . Pourtant , il connait des problèmes personnels ne sachant plus très bien ou il en était . Smokey Robinson que Marvin Gaye considérait comme le plus grand poète vivant , l'a aidé à sortir d'une dépression . Ils passaient des heures à discuter ensemble et Smokey Robinson lui a donné la chanson " I'll Be Doggone " qui a permis à Marvin Gaye de monter au Top 10 au printemps de cette année là . Au milieu des années 60 , Marvin Gaye chante sans arrêt , que ce soit sur le campus ou dans des night clubs comme le Copacabana à New York et le Coconut à Los Angeles . On le voit également dans toutes les grandes émissions de télévision . En 1966 , il Chante , entre autre , " One More Heartache ", " Take This Heart Of Mine " et " Little Darling I Need You " . Fin 1967 , Marvin Gaye entre dans une nouvelle phase de sa carrière . Il classe au Hit - Parade , " Ain't No Mountain High Enough " et " Your Précious Love " enregistrés en Duo avec Tammi Terrell.            

    TAMLA MOTOWN STORY

    Ce sont les premiers d'une dizaine de tubes en commun ; il déclarera << Une chanson comme " Ain't No Mountain High Enough " , a été un bon démarrage pour notre duo . Avant de rencontrer Tammi , je ne savais pas qu'elle chantait aussi bien . On m'avait dit qu'on pourrait faire de bonnes choses ensemble , ce qui s'est confirmé , et en plus , elle était ......très jolie >> . Tammi Terrell , qui s'était évanouie en plein concert en 1967 dans les bras de Marvin Gaye disparaîtra le 16 Mars 1970 à la suite d'une tumeur au cerveau . Sa mort aura des effets psychologiques sur Marvin Gaye qui enregistrera " The End Of The Road " en son hommage . Il évite désormais les télévisions et les concerts , et quand il accepte , on ne sait jamais s'il va venir ou non . Tammy Terrell avait étudié la médecine et la psychologie . Attiré par la chanson , elle avait été engagée chez Spector par Luther Dixon . Après un bref passage dans les show de James Brown et chez Checker Records , Tammi Terrell , qui avait épousé le boxeur Ernie Terrell , sort son premier single " I Can't Believe You Love Me " en Janvier 1966 chez Tamla Records . De son côté Marvin Gaye , que l'on considère comme le playboy de la Tamla Motown , continue à enregistrer des disques en solo . Il réalise donc , fin 1968 , son plus gros tube , et aussi le dernier typique de l'esprit de la firme de Détroit : " I Heard It Through The Grapevine " . Cela un an après la version originale de Gladys Knight & The Pips , et avant celle , inoubliable , du Creedence Clearwater Revival . Sur sa lancée , Marvin Gaye classe au Top 10 , à la fin de la décennie , " Too Busy Thinking 'Bout My Baby " et " That 's The Way Love Is " .      

    TAMLA MOTOWN STORY

    A partir de 1970 , il entre en conflit avec Berry Gordy Jr. et décide d'enregistrer à son compte , loin de l'usine à tube de Détroit . Après l'album - concept " What's Going On " du printemps 1971 , Marvin Gaye reprendra son image d'idole Américaine sexy de " Let's Get It On " ( 1973 ) à " Sexual Healing " ( 1983 ) , ultime succès avant sa mort . En effet , le 01 Avril 1984 , dans une petite villa de Los Angeles , alors qu'on s'apprête à célébrer le quarante cinquième anniversaire de celui qui , après avoir quitté Tamla Motown , s'est remarié et installé au Benelux , éclate une querelle entre le prêcheur Marvin Gaye Senior et le chanteur Marvin Gaye Junior . Le premier tue de deux balles de calibre 38 le second , son fils . En Janvier 1993 , au cours du Midem , à Cannes , un hommage lui sera rendu avec un concert auquel participeront Al Jarreau , Randy Crawford , Chaka Khan , The Pointer Sisters et Omar , son jeune disciple Anglais . 

    TAMLA MOTOWN STORY

    Dédié à Eldorado

    MARTHA & THE VANDELLAS

    TAMLA MOTOWN STORY

    Martha & The Vandellas , qui avaient participé aux choeurs de " Stubborn Kind Of Fellow " , le premier tube de Marvin Gaye , obtiennent leur premier succès au printemps 1963 avec " Come And Get These Memories " sur le label Gordy Records . De toutes les chanteuses de cette écurie , Martha Reeves est celle qui est la plus orientée vers le Blues . Des morceaux comme " Dancing In The Street " et " Heatwave " sont des standards du genre . Ses disques demeureront à jamais des singles de surboum , et de parfaits exemples de la musique de Detroit en pleine ébullition . Leur son est beaucoup moins sophistiqué , beaucoup plus agressif que celui des Supremes . On dit d'ailleurs que le nom Vandellas vient du mot Vandales parce qu'elles tirent la couverture à elles lorsqu'elles sont choristes d'autres vedettes . Martha Reeves est née dans une famille de onze enfants , dans l'Alabama , le 18 Juillet 1941 . Ses parents sont musiciens . Elle grandit à Detroit , attirée d'abord par le Gospel , puis chante le Blues dans les night - clubs sous le nom de Martha LaVelle à partir de 1959 . Martha Reeves commence à chanter sérieusement pendant ses études secondaires . D'abord comme soprano au cours de quelques Galas . Une des choses qu'elle préférait chanter , c'était " l'Hallelujah " de J. S. Bach . Ce fut sa première expérience en public , lors d'une émission de radio en 1958 . Elle s'est mise à chanter dans les clubs , bien que encore mineure , mais personne ne s'en apercevait . Puis elle commence à répéter avec ses copines , et monte un groupe . Elle se trouve un job de secrétaire à la Tamla Motown et fait donc venir ses copines et à partir de là tout a démarré . C'est Mickey Stevenson qui l'aide à trouver du travail chez Tamla Motown , comme secrétaire artistique . Elle répond au téléphone et , comme elle a une bonne voix , on lui fait chanter des paroles sur un magnétophone afin que des artistes qui vont enregistrer puissent les répéter avant leurs séances .

    TAMLA MOTOWN STORY

    Alors qu'elles se font appeler les Del - Phis , Martha et ses copines Rosalind Ashford et Annette Sterling font les choeurs de " Hitch Hike " et " Can I Get A Witness " de Marvin Gaye . Celui - ci incite Berry Gorgy Jr. à leur donner une Chance en tant qu'artistes à part entière . Vu le succès de Mary Wells et des Marvelettes , il tente le coup avec ces trois filles qui , devenues Martha & The Vandellas après " Come And Get These Memories " d'Holland - Dozier - Holland , enregistrent , pendant l'hiver 1962 - 1963 , " Heatwave " ( Cette Vague De Chaleur ) qui ne sortira que l'été suivant pour être d'actualité sur les plages . En 1964 Annette Sterling les quitte pour se marier . Elle est remplacée par Betty Kelly des Velvelettes . C'est alors qu'elles enregistrent la maquette d'une chanson destinée à Kim Weston . Devant le peu d'enthousiasme manifesté par Kim Weston , la chanson est offerte à Martha & The Vandellas . Elles atteignent la deuxième place du Hot 100 en Octobre 1964 , et " Dancing In The Street " deviendra l'un des classiques de la Tamla Motown . Un succès écrit par Marvin Gaye et Mickey Stevenson , " Dancing In The Street " est arrivé à un moment ou il y avait toutes ces manifestations dans les grandes villes Américaines . C'est ce qui a poussé les auteurs à inciter les gens à être heureux et à danser dans les rues plutôt que de s'y battre . Martha & The Vandellas comptent alors parmi les vedettes les plus importantes de la Tamla Motown . Elles participent aux tournées de cette maison en compagnie de Marvin Gaye , de Stevie Wonder , des Supremes , et des Miracles . Elles rallient le public des ghettos comme celui des quartiers chic . Elles apparaissent aussi bien dans les clubs de Rhythm 'n' Blues que dans les grands hôtels de San Francisco , Las Vegas , Los Angeles , Miami , New York etc etc etc .

    TAMLA MOTOWN STORY

    Six mois plus tard , Martha & The Vandellas confirment leur talent avec " Nowhere To Run " , mais déjà , dans l'esprit de la famille Tamla Motown , elles sont concurrencées par les Supremes . Il saute aux yeux que la personnalité de Martha Reeves n'est plus du goût de Berry Gordy Jr. et de son équipe . Elle , de son côté , n'a jamais aimé se faire commander , ni qu'on fasse d'elle une de ces " poupées de son " . Au printemps 1967 , Martha & The Vandellas inscrivent leur dernier disque au Top 10 Américain avec " Jimmy Mack " : tout le monde , se demandait qui pouvait bien être ce Jimmy Mack ? C'est juste un nom trouvé comme ça . Le plus drôle , c'est que , lorsque le disque s'est mis à marcher , elles ont rencontré une bonne soixantaine de types qui leur ont affirmé s'appeler Jimmy Mack..... . Après plusieurs changements dans la formation , Martha Reeves se produira , début 1971 , avec Sandra Tilley et sa soeur Lois Reeves . Le 21 Décembre 1972 , les Vandellas donneront leur concert d'adieu à Detroit . Martha Reeves poursuivra seule et sans éclat sa carrière dans les années 70 , signant tour à tour pour MCA Records en 1974 , pour Arista Records en 1976 , et pour Fantasy Records en 1978 .               

    Dédié à Serge 

    STEVIE WONDER

    TAMLA MOTOWN STORY

    Revenons en 1963 ou la célèbre firme de Detroit peut compter , avec fierté , les succès inscrits à son palmarès , remportés principalement par Martha & The Vandellas , Marvin Gaye et un nouveau venu , Little Stevie Wonder . Un évènement dans le monde du show - biz : un enfant de douze ans , aveugle de surcroît , est classé artiste national No 1 du Billboard en Aout 1963 après l'incroyable impact sur le public de " Fingertips " . C'est en 1959 que Stevie Wonder prend contact avec les responsables de Tamla Motown . Brian Holland et Berry Gordy Jr. ont tous deux auditionné et décidé de l'engager , il avait alors que neuf ans . Aussi il a fallu demander l'accord de la mère de Stevie Wonder pour pouvoir entrer en studio . C'est la raison pour laquelle il lui a dédié sa première chanson " Mother Thank You " . Mais son premier single , qui d'ailleurs a été un échec , s'intitulait " I Call It Pretty Music But The Old Pebble Call It The Blues " . Il a fallu attendre l'arrivée de " Fingertips Part 2 " dans les Charts pour le consacrer totalement au spectacle . Etant encore à l'école , et ses professeurs ne voulant pas encore le laisser partir en tournée , un professeur particulier a dû le suivre dans ses déplacements . A partir de 1963 , Stevie Wonder devient non seulement l'une des principales vedettes de la musique noire Américaine , mais aussi l'un des personnages les plus créatifs de la musique populaire contemporaine . De son Véritable nom Steveland Morris , Stevie Wonder est né le 13 mai 1950 à Saginaw , dans le Michigan . Il vient au monde prématurément et est mis en couveuse ; Conséquence : il devient aveugle . Pourtant , il ne se considérera jamais comme tel , seulement privé de vue , non voyant . Très tôt il va assumer sa cécité , voulant vivre comme tout le monde et participer à différents sports . Comme les autres enfants , il fait du vélo , grimpe aux arbres... alors qu'il a trois ans , sa famille s'installe à Detroit . Tout enfant , le petit Stevie écoute à longueur de journée les stations de Rhythm 'n' Blues . Il sait déjà qu'étant noir , il n'est pas tout à fait un Américain à part entière . Pour lui , la liberté commence dès l'instant ou il peut brancher sa radio sur la fréquence qui lui plaît . A dix ans , il reçoit pour Noël un petit harmonica , dont il apprend à jouer rapidement avant de s'initier à la caisse claire et au piano . Avec l'harmonica à mettre sur son porte - clefs il a commencé à jouer du Blues de Jimmy Reed , Little Walter , de Bobby " Blue " Bland  etc etc etc . Il avait l'habitude de s'asseoir près de la radio et d'écouter leurs disques . Il prend un peu de chaque style et il se fabrique le sien . L'harmonica n'a pas été vraiment considéré comme un instrument alors que c'en est un . Il essaye de jouer de l'harmonica avec le même feeling que s'il s'agissait d'un saxophone . L'harmonica donne une autre couleur à la musique , avec lui ,on obtient une authentique qualité vocale . Steveland Morris joue fréquemment , avec ses copains , de la musique sous les porches des immeubles . L'un d'eux , John Glover , a pour cousin Ronnie White des Miracles . Un jour , les Glover  invitent Ronnie White à dîner , John fait venir Steveland Morris avec son harmonica et l'oblige à chanter . Ronnie White est étonné par le feeling du gamin qu'il met en contact avec Brian Holland qui , à son tour , lui présente Berry Gordy Jr. . Celui - ci trouve le gamin exceptionnel . Ce que raconte Ronnie White << C'est en effet moi qui l'ai amené chez Tamla Motown . A ce moment - là , franchement , qui aurait pu prédire ce qui allait se passer ? Ce qu'allait être son originalité dans les textes , les sons , les rythmes et la production , qu'il allait influencer de nombreux autres artistes et permettre à la musique Américaine de s'élargir en intégrant des rythmes Latino - Américains , Africains et Reggae ? Mais on trouvait déjà à cet enfant des pouvoirs presque surnaturels >> . Pourtant , Berry Gordy Jr. recule plusieurs semaines avant de se décider à engager Stevie Wonder en raison de son jeune âge . Smokey Robinson intervient pour le pousser à le faire . Berry Gordy Jr. , une fois le contrat signé , attendra tout de même un an avant de mettre sur le marché son premier disque . Pendant cette année , dès que le petit prodige sort de l'école , il se précipite régulièrement dans les studios de la Tamla Motown afin d'entendre les vedettes qui répètent . Une fois que Ronnie White a fait auditionner Stevie Wonder par Brian Holland , le directeur artistique " in " de la firme , celui - ci demande donc a Stevie Wonder de revenir le lendemain , afin d'être auditionné par Berry Gordy Jr. qui a attendu que le gamin ait dix ans pour signer le contrat . Dès lors , ils commencent à travailler . Cela a duré près de trois ans , jusqu'à " Fingertips " , son premier disque vraiment populaire . Non seulement le single s'est classé No 1 , mais aussi l'album qui a suivi . Il est le premier artiste , je crois  , à avoir eu simultanément un single et un album No 1 . Parallèlement , le succès incroyable de la Tamla Motown a surpris le monde entier , parce qu'elle venait de Detroit , réputé jusque - là uniquement pour ses automobiles . Tamla Motown Records a joué un rôle extraordinaire dans l'histoire des noirs aux Etats Unis comme ailleurs . Little Stevie Wonder montre sur scène un incroyable talent inné , associé à une super énergie adolescente . A la suite du tabac qu'il fait à l'Apollo Théâtre de Harlem , Berry Gordy Jr. décide de l'enregistrer en public , le 21 Mai 1963 , lors d'un concert ou il chante " Fingertips " .               

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    Avec son harmonica rauque et ses cris sauvages , ce single est un tournant dans l'histoire de la musique de la compagnie , dont les critères étaient , alors la seule sophistication . Peu après " Fingertips " , Little Stevie Wonder se produit en Europe dans le cadre de la tournée  " Motown Review " avec Kim Weston , Mary Wells , Marvin Gaye , Martha & The Vandellas , The Miracles et The Temptations . Il devient l'une des attractions les plus sollicitées pour des shows télévisés aussi bien aux Etats Unis : " Steve Allen Show " , " Ed Sullivan Show " , " Américan Bandstand " qu'en Grande Bretagne " Ready Steady Go " . En 1964 , le " petit " Stevie Wonder qui mesure déjà plus d'un mètre soixante dix , apparaît dans deux films " Muscle Beach Party " et " Bikini Bench " . Devenu pour Tamla Motown Records une véritable poule aux oeufs d'or , Little Stevie Wonder aide Berry Gordy Jr. à sortir cinq albums en quelques mois : " Recordes Live - Twelve Years Old Genius " , " Tribute To Uncle Ray " un hommage à Ray Charles dans lequel il reprend , entre autres , " Drown In My Own Tears " et " Hallelujah I Love Her So " du Génius , " The Jazz Soul Of Little Stevie " ou on l'entend aux bongos , à la batterie , au piano à l'orgue et bien sur à l'harmonica , " With A Song In My Heart " et " Stevie At The Bench " avec notamment " Beach Stomp " , un morceau dans la veine de ceux de Chubby Checker et de Little Eva . Au milieu des années 60 , pour ses albums , il n'hésite pas à piocher dans le répertoire d'artistes aussi bien blancs que noirs . Il reprend " Blowin' In The Wind " de Bob Dylan , " Mr. Tambourine Man " du même Dylan popularisé par les Byrds , " Bang Bang " de Sonny & Cher , mais aussi " Can I Get A Witness " de Marvin Gaye , " Respect " d'Otis Redding , " My Girl " des Temptations , ou " Please Please Please " de James Brown . En 1967 , pour Noël , il publie l'album " Someday At Christmas " ou il assure une très valable interprétation de " l' Ave Maria " qui avait fait la réputation de Johnny Mathis dans les années 50 . Il squatte les Hits - Parades avec des morceaux comme " Uptight " , édité le 22 Novembre 1965 , " I Was Made To Love Her " , composé , paraît - il , en dix minutes , qui sort en Juin 1967 , " For Once In My Life " de fin 1968 . Sa voix s'est légèrement voilée mais sa personnalité musicale s'affirme , s'inscrivant sur les traces de ses aînés ; Otis Redding , James Brown ou Ray Charles . Stevie Wonder termine la décennie et son adolescence avec " Yester - Me Yester - You Yesterday " , qui monte à la deuxième place du Hit - Parade Anglais fin 1969 , et " My Cherie Amour " , une très belle ballade qui fait de lui le compositeur de chansons d'amour No 1 du moment . Dans ses premiers disques , que ce soit dans une ballade comme " I Was Made To Love Her " ou , à l'opposé , ce " Fingertips " live rappelant l'atmosphère des Gospels , Wonder encore adolescent avait une ressemblance saisissante avec Ray Charles . Le cadet a été influencé par le grand aîné . Tous deux noirs et aveugles , ils ont la même sensibilité et , plus frappant encore , un sens du rythme et une tonalité similaire . Evoquant cette période , Stevie Wonder explique << Bien que grand admirateur de Ray Charles , je n'ai jamais cherché à le copier . Notre seul point commun était notre cécité . C'est parce que j'ai toujours apprécié sa musique que j'ai intitulé mon deuxième album " Tribute To Uncle Ray " . En ce qui concerne " Uptight " , je l'ai créé en 1966 après avoir entendu " Satisfaction " des Rolling Stones . C'est ainsi que j'ai obtenu un nouveau disque d'or , le troisième étant " I Was Made To Love Her " pour lequel ma mère m'a donné deux ou trois idées >> . A l'aube des années 70 , beaucoup de choses changent dans la vie de Stevie Wonder , ainsi , il passe quelque temps à l'université de Californie du sud afin de parfaire son éducation en théorie et composition musicales . Il épouse une ancienne secrétaire de la Tamla Motown reconvertie chanteuse , Syreetha Wright , mais leur union durera à peine deux ans , au cours desquels il produira deux albums de son épouse . En 1971 , il négocie un nouveau contrat avec la Tamla Motown qui lui donne un contrôle artistique total sur ses enregistrements . Dans les années 60 la rythmique était enregistrée à l'avance , Stevie Wonder arrivait lorsque c'était terminé et s'installait au piano , dès lors , il sait ce qu'il veut et enregistre selon ses désirs .                            

    TAMLA MOTOWN STORY

    1973 est l'année de " Superstition " , le second No 1 de sa carrière , de " You Are The Sunshine Of My Life " et de " Living For The City " . Au mois d'Aout , il frôle la mort dans un accident de la route . En 1976 , alors qu'il vient de négocier un autre contrat avec Tamla Motown qui lui donne , et c'est un record , une garantie de treize Millions de Dollars , Stevie Wonder sort son chef - d'oeuvre : " Songs In The Key Of Life " , pour beaucoup le disque de la décennie . Ce double album comprend les tubes " I Wish , Sir Duke " en hommage à Duke Ellington , le magnifique " Pastime Paradise " , et " Isn't She Lovely " dédié à Ashia , sa fille née de son mariage avec Yolanda , sa nouvelle épouse rencontrée alors qu'elle cherchait un travail de secrétaire . Après l'échec de la très riche bande sonore pour un film écologique , l'album titré " Journey Through The Secret Life Of Plants " de 1979 , il revient en force en 1982 avec " Ebony And Ivory " ( ou les touches noires et blanches du piano ) enregistré en duo avec l'ancien bassiste gaucher des Beatles , Paul McCartney , et " I Just Called To Say I Love You " en 1984 . Cette chanson extraite de la bande musicale du film " Lady In Red " lui permet de remporter l'oscar de la meilleure chanson lors de la cérémonie annuelle des Academy Awards .  Stevie Wonder dédie son trophée à Nelson Mandela ce qui lui vaut , dans les vingt quatre heures qui suivent , l'interdiction de diffusion de tous ses disques sur les stations d'Afrique du sud . Stevie Wonder vient en Europe et expose , lors de conférences de presse en Allemagne , en Angleterre et en France , sa position face à l'apartheid . Il défend à la même époque une autre bonne cause avec sa chanson " Don't Drive Drunk " ( ne conduisez pas saoul ) , à propos de laquelle il déclare aux journalistes : << C'était difficile de dire aux gens tout simplement " ne buvez pas " , et d'espérer qu'ils suivraient ce conseil ! ...Pour essayer de faire passer le message , j'ai composé une mélodie suceptible de plaire , et en même temps un disque sur lequel les gens pourraient danser >> . En 1985 , encore , son album " In Square Circle " connaît aussi un excellent succès . Chacun se souvient de " It's Wrong " contre l'apartheid , des tubes " Overjoyed ", et surtout " Par - Time Lover " , No 1 au Hit - Parade Américain . Deux ans plus tard , Stevie Wonder nous livre l'album " Characters " sur lequel figure un duo avec Michael Jackson ; la ballade " With Each Beat Of My Heart ", qui a la particularité de commencer par les battements de son coeur , et le sublime " Free " avec lequel il poursuit son engagement pour la liberté : << L'oppression de n'importe qui , dit - il , quelle que soit sa couleur ou ses croyances , est aussi une oppression pour vous et pour moi , aussi libre que nous croyons l'être ... >> . " Free " sera l'un des grands moments du show de Stevie Wonder lorsqu'il retrouvera , en 1989 , les scènes Européennes . En France , le public du Printemps de Bourges , de Bercy , Grenoble et Liévin lui réserve un accueil fantastique lors de son spectacle qui ne dure pas moins de trois heures . Fin 1990 , Stevie Wonder publie son single " Keep Our Love Alive " , écrit le jour de la libération de Nelson Mandela . Et en Mai 1991 il nous fait découvrir la B.O. qu'il a écrite pour le film " Jungle Fever " de Spike Lee . C'est à partir de 1971 , l'année de ses vingt et un ans , après avoir enlevé l'adjectif " Little " de son nom que ses racines Rhythm 'n' Blues se sont teintées de Rock Music . Jouant de tous les instruments , expert en synthétiseurs , il a souhaité s'adresser plus à l'esprit ( mind ) qu'a l'âme ( soul ) . Ses disques ; par la suite , interpelleront tous les publics noirs et blancs , mélangés , jeunes et moins jeunes . Rock Star , Stevie Wonder est devenu le génie de la musique populaire , tout en restant un grand chanteur de Soul Music . Le petit Stevie Wonder des années 60 est sans aucun doute le plus merveilleux des compositeurs des deux décennies suivantes . Notons qu'en 1964 les Rolling Stones passaient en première partie de Little Stevie Wonder pour leur première tournée Américaine , mais qu'en 1972 c'est Stevie Wonder qui assurait la première partie des Stones .                   

    TAMLA MOTOWN STORY

           Il ne s'était pas effacé , mais voulait conquérir , ce qu'il a fait , un public composé de jeunes blancs , fans de Pop Music . Pour cette tournée Américaine , l'un des guitaristes de Stevie Wonder n'était autre que Ray Parker Jr. , connu pour " Ghostbusters " ( S.O.S. Fantôme ) de 1984 . L'année suivante ou Stevie Wonder joue sur " I Guess That's Why Call It The Blues " d'Elton John , qu'il retrouvera deux ans plus tard pour participer au tube " That's What Friends Are For " de Dionne Warwick . Dans les années 80 Stevie Wonder apparaît aussi sur des disques des Eurythmics " There Must Be An Angel " , de Cliff Richard " She's So Beautiful " et de Julio Iglesias " My Love " . Pour résumer sa longue et brillante carrière , Stevie Wonder dira : << J'ai toujours voulu créer des morceaux très différents les uns des autres . J'aurais détesté qu'on mette une étiquette précise à ma musique . J'ai su seulement mêler les genres , et je me suis toujours renouvelé pour plaire à un public le plus large possible >> . Et il ajoutera : << La cécité m'a protégé de tous les mirages du show - business , de tous les signes extérieurs de richesse >> . C'est Stevie Wonder qui , après avoir chanté " Happy Birthday " dans l'album " Hotter Than July " dédié a Martin Luther King , fait campagne pour que le 15 Janvier , jour d'anniversaire du pasteur prix Nobel de la paix assassiné le 04 Avril 1968 , soit décrété jour férié aux Etats Unis . Ils furent des centaines de Milliers à marcher sur Washington , les 15 Janvier 1981 - 82 et 83 à se rassembler au pied du Lincoln Monument ou le Dr. King avait prononcé son fameux discours " I Have A Dream " . Stevie Wonder a gagné ; les Américains ont maintenant un dixième jour de congé officiel .              

    TAMLA MOTOWN STORY

    Dédié à Soulzy
    THE TEMPTATIONS

    TAMLA MOTOWN STORY

    C'est au printemps 1964 qu'un single édité sur le label Gordy Records monte au Hot 100 , et constitue les premiers succès des Temptations . Il s'agit de " The Way You Do The Things You Do " , produit par Smokey Robinson . Avec ce titre , les Temptations entament une carrière d'une régularité étonnante qui va en faire , pendant dix ans , probablement le groupe mâle le plus populaire des Etats Unis . Au fil des années , les chanteurs vont souvent changer au sein du groupe , et leur musique évoluera en conséquence . Les premiers Temptations viennent de diverses autres formations . Otis Williams , Melvin Franklin , et Eldridge Bryant ont chanté à Detroit avec les Questions , les Elegants et les Distants . Otis Williams , Eddie Kendricks et Eldridge Bryant ont formé le trio des Elgins , rebaptisés les Primes , à Birmingham , en Alabama , l'année suivante . En 1961 , devenus enfin les Temptations , ils enregistrent pour Miracle Records , un sous label de Tamla Motown . Alors que Eldridge Bryant est remplacé par David Ruffin , ils sont engagés par Berry Gordy Jr. , le président de la Tamla Motown qui décide de sortir leurs enregistrements sur le label qui porte son nom . Leurs quatre premiers singles se vendent mal , puis Smokey Robinson décide de s'occuper de leur destin . Ce qui frappe , dès le début , c'est leur feeling très Gospel et un jeu de scène impressionnant , en raison de sa chorégraphie complexe . En concert par exemple , leur interprétation a capella d'un classique comme " Ol' Man River " est éblouissante . Les Temptations savent utilisés les talents de leurs deux ténors ; Eddie Kendricks né à Birmingham , Alabama , en 1939 et David Ruffin né à Méridian , Mississippi , en 1941 .

    TAMLA MOTOWN STORY

    La voix de David Ruffin , un peu brusque par moments , contrebalancée par les harmonies douces des quatre autres , va apporter à l'ensemble une succession de gros tubes . David Ruffin perd sa mère à l'âge de onze mois , et son père six ans plus tard . Il a été seul , la majeure partie de sa vie à essayer de s'en sortir . Edité en Janvier 1965 , " My Girl " , composé par Smokey Robinson avec Ronald White , son copain des Miracles , le premier disque d'or des Temptations est un morceau qui deviendra un standart de la Soul Music . Dans les mois qui suivent , ils mettent sur le marché des classiques comme " Get Ready " , " I Know I'm Losing You " , et " Ain't Too Proud To Beg " . Ce dernier , sorti au printemps 1966 , donne un disque d'or de plus aux Temptations . Norman Whitfield , qui était devenu leur producteur et qui le demeurera pendant des années , leur a présenté ce titre alors qu'ils travaillaient , et qu'il cherchaient quelque chose de différent à présenter au public . Ils ont toujours été un groupe aimant la compétition et adorant surprendre , voilà la clef de leur réussite . Fin 1968 , " Cloud Nine " marque une étape importante dans la carrière des Temptations , David Ruffin quitte le groupe et un nouveau Temptation arrive , Dennis Edwards . Ils en profitent pour changer la sonorité de leur musique , la guitare Wah Wah étant à la mode et leur plaisant , ils créent " Cloud Nine " que tout le monde ne comprend pas bien . Il y en a qui croyaient que c'était un disque fait pour planer en se défonçant , alors qu'en vérité , c'était seulement un moyen de dire aux gens qu'ils se sentaient bien . David Ruffin , expliquera qu'il en avait assez de la musique proprette dégagée par le groupe et qu'il souhaitait faire , en solo , une Soul Music plus authentique . On dit cependant , qu'il s'est vu remplacer , à son insu , par l'ex Contours Dennis Edwards né à Birmingham , Alabama , en 1943 .

    TAMLA MOTOWN STORY

    Dennis Edwards , qu'on retrouvera à son tour artiste solo en 1984 avec " Don't Look Any Further " , un tube dans les discothèques . En attendant , Norman Whitfield , influencé par les innovations Psychedelic Funky de Sly & The Family Stones , leur permet de connaître une seconde carrière jalonnée d'autres succès , tels " Psychedelic Shak " et " Ball Of Confusion " en 1970 . Trois autres de leur singles montent à la première place du Hit - Parade : " I Can't Get Next To You " à l'automne 1969 , " Just My Imagination " au Printemps en 1971 et le fameux " Papa Was A Rolling Stone ", fin 1972 . Entre temps , Eddie Kendricks s'en va , à son tour , faire une carrière solo . Il montera au sommet des Hit - Parades avec " Keep On Truckin' " en 1973 et " Boogie Down " en 1974 . D'autres Temptations apparaîtront comme Damon Harris , Richard Street et Glenn Leonard . Au millieu des années 70 , les Temptations quitteront Tamla Motown Records pour Atlantic Records ou ils enregistreront deux album , lesquels passeront quasi inaperçus . En 1980 , Berry Gordy Jr. les rappellera chez lui et cosignera " Power " , leur premier tube important depuis une demi - douzaine d'année . Deux ans plus tard , c'est la sortie de " Reunion " , un album produit par Rick James , qui voit le retour de Eddie Kendricks et de David Ruffin . En 1985 , " Treat Her Like A Lady " leur donne un petit tube . En 1987 , ils accompagnent l'acteur Bruce Willis dans sa version de " Under The Broadwalk " . Engagés en tant que duo par RCA Victor Records , David Ruffin et Eddie Kendricks enregistrent avec Hall & Oates , un autre duo  célèbre , blanc celui - là . Alors qu'il vient de reformer les Temptations , David Ruffin meurt le 01 Juin 1992 d'une overdose , il avait cinquante ans . A la fin  de cette même année , le 05 Octobre , c'est au tour d'Eddie Kendricks de s'éteindre dans sa ville natale de Birmingham en Alabama des suites de son cancer des poumons .                      
    Dédié à Curly
    THE FOUR TOPS 

    TAMLA MOTOWN STORY

    C'est également en 1964 , pendant l'été , que Berry Gordy Jr. avait lancé un autre groupe qui allait largement contribuer à imposer la Tamla Motown à travers le monde . Ce groupe , le Quatuor des Four Tops , va Faire tube sur tube , d'année en année , et sera même encore plus connu que les Temptations sur le plan international , dans les années 60 . Ils vont être , pendant dix ans , des piliers de la firme de Detroit , et , contrairement aux autres formations vedettes du label , ne connaîtront pas de changement de personnel . Levi Stubbs , leur leader , possède une voix pleine de passion , qui les démarque des autres vedettes de la Tamla Motown à la musique plus soft . Ils inaugurent aussi l'une des tendances les plus intéressantes de la Soul Music des sixties . Vieux routiers , les Four Tops approchent de la Trentaine au moment de leur premier succès . Ils se produisent déjà , dix ans plus tôt , sous le nom des Four Aims . Leurs diplômes de fin d'études secondaires obtenus , les quatre garçons n'avaient qu'un désir , chanter , bien que deux d'entre eux , Abdul Fakir et Lawrence Payton , excellents athlètes , aient un moment songé à des carrières sportives . Le quatuor , qui est complété par Renaldo Benson , travaille longtemps pour de petits cachets .

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    A l'époque , la population noire de Detroit , leur ville natale , est très importante , et les night - clubs ou des ensembles de couleur peuvent se produire nombreux ; mais il n'y a pas encore de maisons de disques . Ils remportent d' ailleurs un crochet d'amateurs , et leur premier prix vaut un contrat d'une semaine à l'Ebony Lounge à Cleveland , dans l'Ohio , pour trois cents Dollars . A ce moment - là , cela leur semblait une somme astronomique ; aujourd'hui , cela paierait tout juste une tournée de boissons après un concert . A cette époque toujours sous le nom de Four Aims , c'était un véritable enfer , chaque jour , ils avaient quelque chose à faire , ce qui les encourageaient , c'est qu'ils se disaient que si ils continuaient comme celà , peut - être qu'un jour ils réussiraient . Evidemment , des groupes comme les Treniers , en ce temps là , n'ont jamais obtenu de tubes , mais ont toujours fait de véritables tabacs dans les clubs . Mais si les Four Aims avaient su que cela leur prendrait autant de temps pour se faire connaître , ils se seraient peut - être dirigés vers une autre direction . En 1956 les Four Aims deviennent les Four Tops , et enregistrent , sans succès , un single pour Chess Records .

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    On les retrouve ensuite chez Singular Records , Riverside Records et CBS Records . Leurs singles attirent l'attention de Berry Gordy Jr. , et en Mars 1963 , ils entrent en pourparlers avec ce dernier , qui décide de leur faire enregistrer l'album " Breaking Through " sur son sous label Work - Shop Records , spécialisé dans la musique expérimentale ou orientée vers le Jazz . Berry Gordy Jr. les met ensuite en rapport avec Eddie Holland , Lamont Dozier et Brian Holland qui vont leur fournir tous leurs premiers succès " Baby I Need Your Loving " , " I Can't Help Myself " , " Reach Out I'll Be There " , ou " Standing In The Shadows Of Love " . Alors qu'ils assistent à un concert des Temptations , à la fin de celui - ci , Brian Holland vient vers eux et leur dit << les gars j'ai une chanson pour vous >> . Il était une heure trente du matin , ils lui ont proposé d'aller l'écouter tout de suite dans le studio de la Tamla Motown , il a été d'accord , et c'est comme ça qu'ils ont découvert " Baby I Need Your Loving " , également leur premier disque d'or , paraît le 10 Juillet 1964 . Le deuxième , " I Can't Help Myself " , mis sur le marché le 15 Mai 1965 , est No 1 du Hot 100 deux semaines de suite . Peu après , ils sortent " It's The Same Old Song " et " Something About You " . " Reach Out I'll Be There " , considéré par Brian Holland comme l'apogée de sa carrière , édité le 18 Aout 1966 , devient leur troisième disque d'or et reste également No 1 deux semaines d'affilée . A propos du quatrième , " Standing In The Shadows Of Love " , qui date du 17 Décembre 1966 Levi Stubbs avoue << J'ai eu du mal à m'adapter à cette chanson . Je ne saisissais pas très bien le sens de ce morceau que nous avez donné Holland - Dozier - Holland . Cela m'a pris deux ou trois jours pour m'y faire . Au départ , je n'avais pas le feeling , finalement , je suis rentré dedans et c'est devenu l'un de mes disques favoris >> . Au fil de leur longue carrière , les Four Tops démontrent un éventail musical qui leur permet de chanter de la variété , du Rhythm 'n' Blues , de la Country Music , du Rock , et même d'emprunter des harmonies au Jazz contemporain . Pour " Bernadette " , il s'est passé la même chose que pour " Standing In The Shadows Of Love " , Levi Stubbs ne pensait jamais réussir à l'enregistrer .

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    En fin de compte , le message est passé . C'est au printemps 1967 qu'on entend " Bernadette " sur toutes les radios , lesquelles diffusent aussi " 7 Rooms Of Gloom " la même année . Les Four Tops se produisent dans les plus grands clubs de Las Vegas ; le Dunes , le Thunderbird , aux Fox Théâtre de Brooklin , à l'Apollo Théâtre de Harlem , au Carnegee Hall de New York et au Moulin Rouge de Los Angeles . Les télévisions du monde entier les réclament . Les pays Européens les font venir en concert . A le fin de la décennie , les Four Tops ont du mal à rester dans le coup , lorsque débarquent dans la Black Music des artistes comme Jimi Hendrix ou Sly & The Family Stone , et qu'apparaissent chez Tamla Motown de nouveaux talents comme les Jackson 5 , Rare Earth , ou Edwin Starr avec ses tubes " Twenty Five Mile " en Avril 1969 et " War " en Septembre 1970 . De plus les Four Tops , qui ont des difficultés à se remettre du départ de Holland - Dozier - Holland , commencent , après 1968 , à se contenter de reprises de succès d'autres artistes . Ainsi " If Were A Carpenter " de Bobby Darin , " Walk Away Renee " du Left Bank en 1968 , " It's All In The Game " de tommy Edwards , " River Deep Moutain High " d'Ike & Tina Turner en 1970 , " Mac Arthur Park " de Richard Harris en 1971 . ILs quittent Tamla Motown pour Dunhill Records en 1972 . La décision à été difficile à prendre pour chacun d'entre eux , car depuis près de dix ans , tout allait pour le mieux pour eux puisqu'ils cumulaient tube sur tube . Pensant qu'ils stagneraient , puis risqueraient de disparaître , c'est ainsi qu'ils se sont tournés vers de nouveaux horizons . En 1973 , les Four Tops retrouvent le peloton de tête des Hit - Parades avec " Keep Of The Castle " et " Ain't No Woman [ Like The One I've Got ] ". Puis c'est le traversée du désert jusqu'en 1981 . Là tout semble redémarrer lorsqu'ils signent pour les disques Casablanca Records chez qui ils sortent l'album " Tonight " , suivi de deux tubes de plus " When She Was My Girl " et " Don't Walk Away " , qui font la conquête de toute une nouvelle génération de consommateurs de disques . Le 29 Juillet 1987 , James Blanchard , gouverneur de l'Etat du Michigan , déclare ce jour le " Four Tops Day " afin de récompenser la contribution du quatuor à la musique Américaine .                                     

    Dédié à Ali m

    JUNIOR WALKER & THE ALL STARS 

    TAMLA MOTOWN STORY

    C'est en Avril 1965 que résonne le son du saxophone ténor de Junior Walker avec " Shotgun " , que Berry Gordy Jr. édite sur le label Soul Records . " Shotgun " qui monte à la quatrième place du Hot - 100 , est suivi , l'année d'après par " [ I'm Road ] Runner " , No 20 pendant l'été , et " How Sweet It Is [ To Be Loved By You " , No 18 à la rentrée . Né Autry Dewalt , à Blytheville dans l'Arkansas , en 1942 , c'est son beau - père qui lui donne le surnom de Junior Walker alors qu'il est tout enfant . Il vit un moment à Chicago et à South Bend dans l'Indiana . A neuf ans , il se débrouille déjà bien au piano et se met bientôt au saxophone . Au lycée , il forme son premier orchestre , les Jumpin' Jacks , qui deviennent par la suite le Sticks Nix Band . Il déménage pour Battle Creek dans le Michigan . Là , il forme les All Stars qui vont se composer du guitariste Willie Woods , de l'organiste  Viv Thomas , et du batteur James Graves . Junior Walker & The All STars enregistrent en 1962 pour Harvey Records le label  d' Harvey Fuqua . Engagé l'année suivante par Berry Gordy Jr. , Junior Walker sort entre 1965 et 1972 , une série de disques fort prisés dans les surprises - parties . Il contribue à lancer le jerk , en utilisant une façon de jouer du sax comme dans le Rhytm 'n' Blues de l'après guerre . Il est le troisième saxophoniste important de l'histoire du Soul Rock après Sam " The Man " Taylor et King Curtis . Il prouve aussi ses qualités de chanteur avec sa version de " Money" . L'énergie de sa musique , la chaleur de ses disques remplissent toujours les pistes de danse . Dans les années 70 , sa manière de jouer va être imitée par David Sanborn et Tom Scott . Après un déclin commercial , d'une absence d'enregistrements , il revient chez Tamla Motown au moment même ou tout le monde redanse sur la musique noire . En 1981 , il joue sur " Urgent " , le succès du groupe Foreigner auquel il se joint pour quelques concerts à la Nouvelle Orléans , au Texas et en Californie . Deux ans plus tard , il reprend ce morceau sur son album " Blow The House Down " et sort une géniale version maxi de " Ball Baby " , tandis qu'avec ses All Stars il accompagne Mary Wells et Martha Reeves dans un pot - pourri de succès lors du show des vingt cinq ans de Tamla Motown .           

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    Dédié à Nicole 

    THE SUPREMES

    TAMLA MOTOWN STORY

    A partir de l'été 1964 , ravissantes jeunes noires produisent tube sur tube . Mignonnes et sophistiquées , les Supremes représentent , dans l'esprit de Berry Gordy Jr. , l'exemple parfait des jeunes adolescentes de son pays . Au cours de leur carrière commune , Diana Ross et ses camarades , sous le coupe du directeur de la Tamla Motown , vont réunir tous les publics , blancs comme noirs , adultes et kids . Berry Gordy Jr. s'occupe d'elles de A à Z , afin d'en faire l'un des groupes les plus populaires de la décennie . En moins de six ans , le trio va classer douze disques à la première place du Hot 100 , dont cinq coup sur coup , à partir de " Where Did Our Love Go " , une chanson d'Holland - Dozier - Holland , leurs producteurs , qui entre au Hit - Parade en Juillet 1964 . " Where Did Our Love Go " , qui est en fait leur dixième single , va se vendre à deux Millions d'exemplaires . L'année suivante , elles gagneront la somme colossale d'un Million et demi de dollars , après avoir classé cinq autres disques à la première place du Hit - Parade : " Baby Love " puis " Come See About Me " fin 1964 , " Stop In The Name Of Love " printemps 1965 , " Back In My Arms Again " été 1965 , et " I Hear A Symphony " automne 1965 .

    TAMLA MOTOWN STORY

    Les Supremes deviennent alors une véritable institution dans le domaine de la musique populaire Américaine . Elles sont programmées dans toutes les émissions télévisées importantes , celles d'Ed Sullivan en tête , font la couverture des grands hebdomadaires , et seront même invitées à se produire pour la famille Royale Britannique . Curieux destin que celui de ces Supremes , qui ont vécu leur enfance dans le ghetto de Detroit et se retrouvent honorées par six disques d'or de suite . Elles se sont connues alors qu'elles étaient toute gamines . Diana Ross est née le 26 Mars 1944 à Detroit , tout comme Florence Ballard , née le 30 Juin 1943 . Mary Wilson est née le 06 Mars 1944 dans le Mississippi , elle a pris la place de Barbara Martin au moment de " Your Heart Belongs To Me " , leur premier disque à se classer dans les bas - fonds , faut - il dire , du Hot 100 au mois d'Aout 1962 . Diana Ross , leader des Supremes , n'a jamais oublié qu'ils étaient six enfants à la maison , trois filles et trois garçons . Ils dormaient tous dans la même chambre , à raison de trois par lits , avec en permanence un pot de kérosène allumé pour chasser les bestioles . En plus de l'école , elle avait trouvé un petit job dans un grand magasin ou elle était la première noire à pouvoir servir dans la cafétéria du sous - sol . A la fin des années 50 , Diane Ross chante dans les bals locaux et des surboums avec ses complices qui se font alors appeler les Primettes . En quête d'une maison de disques , elles signent pour LuPine Records , label qui enregistre déjà les Falcons avec Wilson Pickett et Eddie Floyd . Leurs quatre chansons passent complètement inapercues , qui plus est , LuPine Records fait faillite . Elles rentrent alors en contact avec la Tamla Motown .

    TAMLA MOTOWN STORY

    Diana Ross , dans un premier temps est engagée en tant que secrétaire . Elle venait de déménager dans la rue du nord de Detroit . Smokey Robinson habitait tout à côté et le fait de savoir qu'ils étaient voisin l'a complètement fait flipper . Elle s'est mise à aller assister à se répétitions avec les Miracles . Et comme elle avait déjà son groupe , un jour elle lui demande s'il voulait bien les écouter . Il leur a arrangé une audition chez Tamla Motown , comme par hasard , Berry Gordy Jr. est passé dans le studio alors qu'elles chantaient . Il leur a suggéré de terminer leur études , mais comme Diana Ross avait besoin d'un petit travail pour payer ses études et aider sa famille , elle a donc été la secrétaire de Berry Gordy Jr. pendant les grandes vacances . En fait , elle ne faisait pas grand chose , si ce n'est mettre à jour ses papiers . Tout le monde venait discuter dans le bureau , et s'amusait bien . Berry Gordy Jr. devait payer quelque chose comme vingt dollars . Finallement , elles enregistrent " Where Did Our Love Go " que tout le monde a aimé en raison de son air jeune et sexy . Mary Wilson donne sa propre version de leur entrée chez Tamla Motown , et explique pourquoi les Primettes sont devenues les Supremes : Tamla Motown était la maison de disques dont tout le monde parlait à Detroit . Evidemment , des gens leurs avaient dit de se méfier , car la firme avait la réputation de voler ses artistes , mais comme de toute façon , elles n'avaient rien à perdre , elles ont tenté le coup de cette audition sur les recommandations de Smokey Robinson . Elles chantaient encore sous le nom des Primettes qui déplaisait à Berry Gordy Jr. , qui leur a donné vingt quatre heures pour en trouver un autre . Elles ont demandé à tous les employés de Tamla Motown de leur suggérer des idées ; une secrétaire a pensé a Supremes . C'est celui qu'a préféré Florence Ballard , et elles se sont mises d'accord pour l'adopter , ce qui avec le recul , était le meilleur choix qu'elles pouvaient faire . En 1962 , elles enregistrent " Meet The Supremes " , leur premier album produit par Smokey Robinson qui a composé une grande partie des chansons .

    TAMLA MOTOWN STORY

    Toutefois , il faudra attendre 1964 pour que le trio , grâce à Holland - Dozier - Holland , trouve le véritable succès . Cela après un travail acharné de toute l'équipe Tamla Motown , et surtout de Berry Gordy Jr. qui a tout fait pour que Diana Ross améliore ses vocaux , au départ assez faibles . Sur l'insistance de Tamla Motown , Dick Clark accepte d'engager les Supremes , au printemps , dans sa tournée " Caravan Of Stars " , quelques mois avant que " Where Did Our Love Go " ne soit mis sur le marché . Après les quatre autres No 1 , suivis du semi - échec de "  Nothing But Heartaches " , les Supremes sortent " I Hear A Symphony " , la chanson préférée de Diana Ross . Chez Tamla Motown , elles écoutaient toutes sortes de musiques , pas seulement du Rock 'n' Roll ou de la variété , parfois elles se branchaient sur les stations FM pour écouter du Jazz . Il y avait aussi une station qui diffusait sans cesse des symphonies ce qui leur a incité à chanter " I Hear A Symphony " qui était complètement différent de ce qu'elles avaient enregistré auparavant . Continuant sur leur lancée , les Supremes placent d'autres No 1 . Ainsi à la rentrée 1966 , " You Can't Hurry Love " qui sera repris avec succès , dans les années 80 , Phil Collins , le chanteur - batteur de Genesis , " You Keep Me Hangin' On " , fin 1966 , adapté deux ans plus tard par Vanilla Fudge , " Love Is Here And Now You're Gone " et " The Happening " printemps 1967 . C'est l'époque ou , dans l'entourage de la Tamla Motown , on se rend compte qu'une sérieuse idylle est en train de naître entre Diana Ross et Berry Gordy Jr. . Désormais , la sonorité du groupe est en grande partie due à la voix veloutée de Diana Ross . Elle est la clef du triomphe du trio , éclipsant , consciemment ou non , ses deux copines . Aussy Berry Gordy Jr. , qui l'a toujours mise en avant par rapport aux autres , envisage , murmure - t'on , une carriére solo pour elle . Dans un premier temps , les Supremes vont devenir Diana Ross & The Supremes . Qui de Berry Gordy Jr. ou de Diana Ross a eu cette idée , toujours est - il que Florence Ballard et Mary Wilson ont été peinées d'en entendre parler par de tierces personnes , ce qui a engendré un mauvais climat au sein du groupe .

    TAMLA MOTOWN STORY

    La plus affectée par cette nouvelle situation est Florence Ballard qui , au fil des mois , accepte de moins en moins de se retrouver dans l'ombre . Elle rate certains concerts , si bien que Tamla Motown l'expulse des Supremes . Originaire du New Jersey , Cindy Birdson née le 15 Décembre 1939 , qui était auparavant avec Patti Labelle & The Blues Belles , prend sa place . Quand à Florence Ballard , elle disparaîtra le 22 Fevrier 1976 , victime d'une crise cardiaque dans sa ville natale à moins de trente trois ans . A la rentrée 1967 , Diana Ross et les Supremes métamorphosées montent au Hit - Parade avec " Reflections " . Mary Wilson explique à sa façon leur transformation : c'est à cette époque qu'Holland - Dozier- Holland ont changé l'écriture de leur chansons . A un moment ou les Beatles ont plus que jamais influencé les autres artistes avec leur musique qui devenait plus expérimentale ; toujours est - il que dans " Reflections " on entend toutes ces sonorités bizarres . En 1968 , alors que " Love Child " leur donne un No 1 de plus , Diana Ross & The Supremes sont , avec les Temptations , covedettes de " The Supremes & The Temptations On Broadway " , un show télévisé trés regardé , et le single " I'm Gonna Make You Love Me " , enregistré avec les Temptations , rate d'une place le sommet du Hot 100 . Suivent les albums " Diana Ross & The Supremes Join The Temptations " , puis " Diana Ross & The Supremes With The Temptations - T.C.B. " . En route pour cette première place en Décembre 1969 , " Someday We"ll Be Together " , leur ultime No 1 , marque la fin de l'âge d'or des Supremes . C'est ainsi , alors que la décennie s'achève , que l'on apprend que Diana Ross quitte définitivement les Supremes . Le 14 Janvier 1970 , au Frontier Hotel de las Vegas , Diana Ross donne son dernier concert avec les Supremes . Diana Ross , qui entreprend une carrière solo , est remplacée par Jean Terrell , originaire du Texas , soeur du boxeur Ernie Terrell et donc belle - soeur de la chanteuse Tammi Terrell ( la complice de Marvin Gaye ) . Si Diana Ross s'apprête à confirmer qu'elle est bien une superstar , le nom des Supremes perd de sa valeur . Pourtant , en Juillet 1971 lorsqu'elles se produisent au Greek Théater de Los Angeles , elles reçoivent des éloges du critique du Times qui écrit que les Supremes demeurent de grandes vedettes auxquelles Diana Ross ne paraît pas manquer . Mais les Hit - Parades parlent d'eux - mêmes et les singles du trio ont du mal à remonter jusqu'au trente meilleures places . Puis Cindy Birdson les quitte pour se consacrer à sa vie de Famille . A peine Lynda Lawrence a t-elle pris sa place que c'est au tour de Jean Terrell d'être remplacée par Scherrie Payne , soeur de Freda Payne , l'interprète de " Band Of Gold " , un succès de 1970 . Mary Wilson demeure l'unique Supreme de la grande aventure . Après un ultime petit succès en 1976 , avec " You're Drivin' Wheel " , les Supremes se sépareront , bien que Mary Wilson , flanquée de deux choristes , continue à donner des concerts sous le nom de Mary Wilson & The Supremes . Par la suite , le nom appartenant à Tamla Motown , elle devra se contenter de chanter sous l'appellation de Mary Wilson des Supremes . De son côté , en 1972 , Diana Ross incarne le personnage de Billie Holiday . Elle est émouvante et géniale dans les interprétations qu'elle fait des chansons de cette grande dame du Jazz dans le film " Lady Sings The Blues " qui la consacre définitivement , si besoin était . Elle devient la voix noire féminine des années 70 avec des chansons comme " Ain't No Mountain High Enough " 1970 , dont elle fait une superbe version, " Touch Me In The Morning " en 1973 , " Do You Know Where You're Going To " , théme du film " Mahogany " en 1975 , " Love Hangover " en 1976 ; puis " Upside Down " en 1980 . Passée chez RCA Victor Records en 1981 , elle qui , à ses débuts , chantait à la manière de Frankie Lymon , reprend son classique " Why Do Fools Fall In Love " . Puis Michael Jackson , qu'elle avait encouragé tout enfant , compose et produit pour elle la chanson " Muscles " sur l'album " Silk " illustré par Andy Warhol . Michael Jackson et Diana Ross étaient tout deux vedettes du film " The Wiz " en 1978 , remake disco de " The Wizard Of Oz " ( le magicien d'Oz )  , ou Diana Ross reprenait le rôle de Dorothy Crée par Judy Garland quarante ans plus tôt . En 1981 " Dream Girls " , une comédie musicale nettement inspirée par l'aventure des Supremes , attire les foules sur Broadway . Ce qui fait dire à Diana Ross << J'ai toujours aimé les histoires de nos chansons >> . A l'époque , ils travaillaient de la façon suivante ; ils se réunissaient dans une pièce au dernier étage autour d'un piano , ils mangeaient des hamburgers , puis ils se mettaient au travail , chacun ajoutant sa petite idée au fur et à mesure de la répétition . Après une tournée mondiale avec Miles Davis débutée l'année précédente , le 22 Juillet 1983 , c'est la panique à Central Park à l'occasion du concert gratuit qu'elle donne devant 350.000 spectateurs . En effet , des bandes de jeunes attaquent les spectateurs et le bilan est d'une quarantaine de bléssés et de quatre vingt et une arrestations .

    TAMLA MOTOWN STORY

    En 1985 , son single " Chain Reaction " , produit par Barry Gibb des Bee Gees , une chanson cosignée avec ses frères Robin et Maurice , lui permet d'atteindre la première place du Hit - Parade Anglais en 1986 . Un an après , elle rend Hommage aux pionniers de la Black Music avec son album " Red Hot Rhythm 'n' Blues " . Le 26 Aout 1988 , Diana Ross met au monde un garçon , c'est son cinquième enfant , et le second depuis son mariage en Octobre 1985 avec l'armateur Norvégien Arne Naess . En 1976 , Diana Ross avait divorcé de Robert Ellis Silberstein , dont elle avait eu trois filles ( la paternité de Rhonda Suzanne , la première fille de Diana Ross , en 1971 a été gardée secrète pendant deux décennies , le père n'étant autre que Berry Gordy Jr. , le patron de la Tamla Motown . Bien que ces enfants demeurent sa priorité , en 1993 , Diana Ross cette fois rend un nouvel hommage au Jazz Vocal de Billie Holiday avec " Stolen , Moments " , un album public enregistré à New York , au Ritz Théâtre ; pour Noël , elle chante " White Christmas " avec le ténor Placido Domingo , tandis que pour célébrer ses trente ans de carrière paraissent sur Tamla Motown une nouvelle compilation et un coffret de quatre cd de l'ancienne Supreme .                                                                     

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    Dédié à Dona

    THE ISLEY BROTHERS

    TAMLA MOTOWN STORY

    C'est le 28 Janvier 1966 que Tamla Motown sort " This Old Heart Of Mine " des Isley Brothers . Contrairement à d'autres ensembles qui se font appeler brothers , les Isley Brothers sont bel et bien frères . Il s'agit de O' Kelly Isley , né le 25 Décembre 1937 , Rudolph Isley né le 01 Avril 1939 , et de Ronnie Isley , né le 21 Mai 1941 . Les trois Isley constituent un groupe d'une rare longévité , puisqu'ils ont commencé à remporter leurs premiers succès dès les années 50 et se sont maintenus longtemps au premier plan grâce à leurs changements de style . O' Kelly , Rudolph et Ronnie viennent de Cincinnati , c'est leur mère Sally Bernice Isley , elle - même pianiste dans une église , qui les encourage à faire sérieusement de la musique . Elevé dans une atmosphère de Négro - Spirituals , enfants , puis adolescent , ils chantent un peu partout , aussi bien dans les foires que dans les églises . Au départ , les Isley Brothers sont quatre , mais le quatrième frère , Vernon Isley , meurt dans un accident de la route , si bien que les trois autres arrêtent la musique pendant un an avant que leur propre mère ne réussisse à les convaincre de reprendre la chanson . En 1958 , les Isley Brothers décident de tenter leur chance à New York . Dès leur arrivée dans la grosse pomme , ils sont engagés à l'Apollo Théâtre . Les Isley triomphent d'emblée dans ce creuset de talents , réputé pour son public très difficile ; puis ils récidivent à Philadelphie , Baltimore et Washington . Ils enregistrent des singles pour une série de petits labels ; Teenage Records , Marx X Records , Gone Records ou encore Cindy Records , avant d'être remarqués par RCA Victor Records lors d'un concert à l'Howard Théâtre de Washington . " Turn To Me " , leur premier single pour RCA Victor Records est un bide .

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    Le second " Shout " , marche très fort sur les antennes des stations Rhythm 'n' Blues à l'automne 1959 . " Shout " , qui devient un classique , leur permet d'enregistrer un excellent album pour RCA Victor Records , comprenant , entre autres , " Respectable " , " He's Got The Whole World In Hiss Hands " , et leur version de " Rock Around The Clock " . Si " Shout " , s'avère un véritable hymne grâce au frénétisme de son ambiance gospel , le mariage Isley Brothers - RCA Victor Records ne dure pas . Fin 1960 , ils passent chez Atlantic Records , ou Leiber et Stoller n'arrivent pas à leur donner le tube qui leur convient . En Juillet 1962 , sur Wand Records , les Isley Brothers sortent " Twist And Shout " de Bert Berns qui leur permet de retrouver le chemin du Hit - Parade Américain le mois suivant . En Europe , et plus particulièrement en Angleterre , " Twist And Shout " dort sur les étagères des programmateurs de radio et dans les stocks de leur maison de disques jusqu'au jour ou les Beatles en font une remarquable version . C'est donc grâce aux Beatles que , de ce côté - ci de l'Atlantique , " Twist And Shout " devient célèbre , même si , en Grande Bretagne , ce sont Brian Poole & The Tremeloes qui en font un tube . Aux Etats Unis , les gens de Wand Records ne voyant dans les Isley Brothers qu'un simple groupe de Twist font fausse route en s'acharnant à leur faire enregistrer Twist sur Twist ; " Spanish Twist " , " Twistin' With Linda " , et même une version de " Let's Twist Again " . Ils partent donc chez United Artists Records ou ils enregistrent , pour suivre la mode Surf , " Surf And Twist " un remake de " Twist And Shout " , ainsi que des adaptations de classiques du Rock tels " Long Tall Sally " et " Stagger Lee " . En 1964 , le guitariste qui les accompagne en tournée est un certain Jimmy James qui deviendra célèbre sous le nom de Jimi Hendrix . L'année suivante les Isley Brothers participent à plusieurs spectacles en compagnie d'artistes de la Tamla Motown , si bien qu'en Décembre 1965 , ils signent pour la firme de Detroit .

    TAMLA MOTOWN STORY

    Et alors qu'au début des années 60 , leurs enregistrements pouvaient paraître un peu trop bruts pour un public nageant encore en pleine guimauve , ils mettent de l'eau dans leur vin et obtiennent , au printemps suivant , l'un des plus gros tubes de leur carrière avec " This Old Heart Of Mine " d'Holland - Dozier - Holland ou Ronnie fait éclater cette voix sauvage et à peine contrôlée , donnant une intensité inhabituelle aux artistes de Berry Gordy Jr. . Les frères Isley restent dans cette maison de disques pendant trois ans , bien que s'installant momentanément en Angleterre . Ronnie Isley , leader et ténor du trio , expliquait alors , qu'ils tentaient de mettre au point un certain son musical , pas seulement en sortant des notes , mais en séparant les instruments de façon distincte ; la rythmique d'un côté , les guitares de l'autre , et ainsi de suite . Ce qui permet de faire dire aux instruments ce qu'ils veulent exactement exprimer dans la chanson . Les Isley Brothers attendront toutefois 1969 pour atteindre les cimes du Hot 100 avec " It's Your Thing " qui se vend à deux Millions d'exemplaire à travers le monde . Sur cette lancée , ils récidivent avec plusieurs autre singles publiés par T - Neck Records , leur propre firme de disques . Conservant une certaine popularité , surtout auprès du public noir Américain , un quart de siècle après leurs débuts .
    Dédié à Soulman
    JIMMY RUFFIN                   

    TAMLA MOTOWN STORY

    Sur Soul Records , filiale de Tamla Motown Records , " What Becomes Of The Broken Hearted " parvient à la septième place du Hit - Parade Américain à l'automne 1966 . Cette chanson était destinée au groupe des Spinners , mais Jimmy Ruffin a réussi à convaincre l'équipe de Berry Gordy Jr. de la lui laisser enregistrer . Fils de pasteur ; Jimmy Ruffin est né le 07 Mai 1939 à Collinsville , dans le Mississippi . Il commence à chanter à l'âge de huit ans . Il s'installe au début des sixties à détroit , ou il va travailler comme ouvrier chez Ford avant de devenir chanteur professionnel . Il traîne régulièrement dans les studios Motown en tant que choriste . En réalité , ils étaient utilisés surtout pour des claquements de mains sur des trucs comme " Where Did Our Love Go " des Supremes . Lorsque Eldridge Bryant quitte les Temptations , on lui propose de le remplacer , Jimmy Ruffin refuse , préférant laisser cette place à son frère cadet David . Après " What Becomes Of The Broken Hearted " , Jimmy Ruffin poursuivra une honnête carrière et enregistrera l'album " I Am My Brother's Keeper " , en duo avec son frère David en 1971, un an avant de quitter le firme de Detroit .     
    Dédié à Marco Polo
    GLADYS KNIGHT & THE PIPS
    TAMLA MOTOWN STORY

    C'est également sur Soul Records que Gladys Knight apparaît , fin 1967 , avec la version originale de " I Heard It Throught The Grapevine " . Enfant prodige , née le 28 Mai 1944 à Atlanta , Gladys Knight chante déjà à l'âge de cinq ans dans la chorale de Morris Brown . Trois ans plus tard , elle remporte un crochet télévisé en interprétant " Too Young " de Nat King Cole , et participe ensuite à de nombreuses autres émissions de télévisions . Puis elle forme les Pips . Gladys Knight n'a que treize ans quand elle et les Pips partent en tournée avec Jackie Wilson et Sam Cooke . En 1957 , ils font leurs débuts sur disque sur Brunswick Records . Ils ont tous commencés à chanter à l'église . La plupart de ceux qu'on appelle chanteur de Soul Music ont véritablement débuté comme cela . Pour moi c'est de là que vient le son Soul . C'est l'interprétation , la manière dont la personne chante qui importe le plus .

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    Ils font donc leurs débuts professionnels lors d'un thé donné dans une station de radio . Ca ne s'est pas mal passé du tout ; et comme ils leurs fallaient un nom , ils ont pensé à des noms d'animaux , de fleurs et à toutes sortes de choses . Leur cousin James Wood , qui les a énormément encouragés , se faisait appeler Pips , si bien qu'ils choisissent son surnom . L'accompagnement vocal des Pips joue un rôle vital dans les chansons de Gladys Knight . Les Pips se composent , à partir de 1960 , de son frère Merald " Bubba " Knight , de ses cousins William Guest et Edward Patten . Après une demi - douzaine d'année d'apprentissage , le quatuor obtient en Juillet 1961 , un tube pour Vee - Jay Records avec " Every Beat Of My Heart " . Au mois de Fevrier suivant , " Letter Full Of Tears " , publié sur le label Fury Records , confirme leur ascension . Mais , bientôt devenue mère de famille , Gladys Knight arrête momentanément la chanson . Finalement en 1966 Berry Gordy Jr. repère Gladys Knight & The Pips alors qu'ils se produisent avec des artistes de son écurie . Lui qui jusque - là , exception faite des Isley Brothers , n'a voulu engager que des inconnus , décide de les signer pour Soul Records ou ils vont enregistrer bon nombre de morceaux solides et accrocheurs , plus proche du répertoire de Martha Reeves & The Vandellas que de celui des Supremes . Après une série d'insuccès , Norman Whitfield devient leur producteur , et ils s'imposent . Le single " I Heard It Throught The Grapevine " , en Décembre 1967, leur donne la clef du succès et de leur futur, il leur ouvre toutes les portes . Toutefois , l'apogée de Gladys Knight & The Pips n'aura lieu qu'en 1973 - 74 , quand , passés chez Buddah Records , ils décrochent quatre disques d'or dont " Midnight Train To Georgia " , No 1 aux Etats Unis , à l'automne 1973 .

     

    TAMLA MOTOWN STORY

    Leur succès est constant pendant toute la décennie . Dans les années 80 , on les retrouve chez Columbia Records , puis chez MCA Records . En 1985 , Gladys Knight participe tout comme Elton John et Stevie Wonder , au succès de " That's What Friends Are You " de Dionne Warwick . Trois ans plus tard , Gladys Knight est No 1 au Hit - Parade black avec " Love Overboard " .   

    EDWIN STARR

    Edwin Starr est peut-être mieux connu pour son best-seller , "War" de 1970 . Sa prestation passionnée de la composition signée Norman Whitfield a transformé les paroles plutôt faciles ( " Who Want To Die ? " et " War Can't Give Life , It Can Only Take It Away " ) dans un acte d'accusation puissant de l'implication des États-Unis dans la guerre du Vietnam , et la restitution intemporelle de l'âme de Edwin Starr a contribué à la chanson de réémerger et regagner en popularité au cours des accumulations militaires ultérieures et les conflits armés . Edwin Starr n'a jamais été en mesure d'égaler le succès de " War " et a changé du label Motown à plusieurs maisons de disques indépendantes moins connues avant sa mort en Angleterre en 2003 .

    Edwin Starr

    Edwin Starr est né Charles Hatcher en 1942 à Nashville , Tennessee . Il était le cousin du musicien Soul interprète Roger Hatcher , mais a grandi dans une famille non-musicale . Le père de Edwin Starr , William Hatcher , a déménagé avec sa famille à Cleveland , Ohio , après la seconde guerre mondiale . Edwin Starr étudie au Cennard High School et au East Technical School de Cleveland . Certaines sources indiquent que Edwin Starr a été orienté et d'autres indiquent qu'il s'est enrôlé dans l'armée américaine en 1960 . Après avoir servi brièvement au Canada , il a été transféré en Europe pendant deux ans . Il a profité de ses permissions pour effectuer de petits concerts dans de nombreux clubs entre Berlin et Amsterdam , aiguisant le style qui finirait par lui apporter la gloire quand il retournera aux États-Unis .

    Edwin Starr

    À son retour , Edwin Starr a été invité à rejoindre le groupe de Bill Doggett en tant que chanteur vedette . Peu après Edwin Starr a forme les Future Tones , un groupe qui allait devenir célèbre sous le nom de The Soul Agents . En 1965 , The Future Tones déménage de Cleveland à Detroit . Edwin Starr signe avec le label Golden World Records , appartenant à Joanne Jackson qui comprenait la filiale Ric-Tic Records , qui à l'époque était un concurrent proche de Motown / Gordy / Tamla / Rare Earth Empire de Berry Gordy . Son premier single , " Agent Double-O-Soul " a été écrit par Edwin Starr et était une tentative de tirer profit de la culture Pop ( la fascination de l'époque avec des espions de la guerre froide , y compris l'immense popularité des films de James Bond de Sean Connery ) . Edwin Starr eut d'autres succès mineures pour Ric-Tic Records comme " Back Streets ", " Stop Her On Sight [ S.O.S. ] " , " Headline News  " , et " You're My Mellow " . Au cours de cette période , il a également écrit deux singles enregistrés sur le label Shades Of Blue Records , " Oh How Happy " et " Lonely Summer " .

    Edwin Starr

    Berry Gordy a racheté Ric-Tic Records à la fin des années 1960 et a cherché à dynamiser la carrière de Edwin Starr . Il a réussi avec le hit " 25 Miles " en 1969 , qui a été co-écrit par Edwin Starr , Johnny W. Bristol , Harvey Fuqua , Jerry Wexler , et Bert Berns . La chanson a monté à la sixième place sur les charts Pop . Cependant le succès de la chanson , a été éclipsé par son plus grand succès de sa carrière et l'un des hymnes les plus durables anti-guerre jamais enregistrés " War " en 1970 .

    Edwin Starr

    La question : << La guerre , bon Dieu  / Qu'est-il bon ? >> et sa réponse : << Absolument rien ! >> est devenu l'un des slogans politiques les plus reconnaissables jamais dériver d'une chanson Pop . Edwin Starr a donné du poids aux manifestants anti-guerre de l'époque , qui ont été surnommé " Doves " par le pro-guerre " Hawks ". Avant " War ", les manifestants anti-guerre avait surtout compté sur la musique folk et sur des chansons abstraites psychédéliques sur la paix . Edwin Starr , cependant , a abordé la question sur la guerre , avec une rage " Soulful " contre la destruction de vies innocentes , qui est devenu un hymne pour le mouvement anti-guerre et unissant les manifestants afro-américains et blancs américains .

    Edwin Starr

    Le producteur et compositeur Norman Whitfield avait initialement écrit la chanson avec Barrett Strong pour l'album des Temptations " Psychedelic Shack " en 1969 . Alors que la chanson apparaît sur l'album , les décideurs du label Motown Records étaient réticents à libérer la chanson , craignant qu'une telle déclaration politique forte aurait un impact négatif de l' image et sur les ventes des Temptations . Dans les mains de Edwin Starr , la chanson est devenue un puissant " Leitmotiv " qui sonnait bien plus brut que tout les projets de la Motown précédent et et le retour aux performances des labels Atlantic Records / Stax-Volt Records passionnés de tels actes que Wilson Pickett , Joe Tex , et Otis Redding . La chanson a été à nouveau relancé lors de conflits en Amérique centrale et au Moyen-Orient , et a été couvert par Bruce Springsteen lors de la dernière étape de sa tournée " Born In The USA " pour protester contre l'accumulation militaire de l'administration du président Ronald Reagan . Cependant , peut-être que la composition de Norman Whitfield / Barrett Strong a aidé à ouvrir le " Songwriting " à Motown pour embrasser les questions sociales et politiques est le plus important . Le succès de " War " a donné naissance à de tels travaux ultérieurs que " Cloud Nine " des Temptations et " Papa Was a Rolling Stone ", " What's Going On " , " Inner City Blues (Make Me Wanna Holler) " , " Mercy , Mercy , Mercy Me [ The Ecology ] " de Marvin Gaye , et de "  Livin 'in the City " de Stevie Wonder , qui ont été enregistrées et libéré comme singles .

    Edwin Starr

    Malheureusement pour Edwin Starr , " War " devait être la marque des hautes eaux de sa carrière . Il a sorti seul un suivi , " Stop The War Now " , qui lui a montré un temps de rentabiliser sur l'objet de la précédente édition " War " . Il a sorti le single " Funky Music Sho 'Nuff Turns Me On " en 1971 . Cette même année , il compose la bande originale du film " Hell Up In Harlem " , une suite au film de blaxploitation " Black Caesar " qui avait été enregistré par James Brown . Au milieu des années 1970 , Berry Gordy avait déménagé Motown Records et de ses filiales à Los Angeles , et a commencé à se concentrer ses projets sur des films et la carrière solo de Diana Ross . Après deux autres singles Motown , " Who's Right Or Wrong " et " Pain " , Edwin Starr quitte le label .

    Edwin Starr

    Après l'enregistrement d'albums sur plusieurs labels indépendants plus petits , Edwin Starr signe sur le label 20th Century en 1977 . Les enregistrements effectués au cours de cette période d'affichage de tentatives de Edwin Starr tentent de capitaliser sur le mouvement disco avec des degrés de succès divers . Il a déménagé en Angleterre dans les années 1980 et a enregistré très peu de temps après , et il visite l'Europe fréquemment . Il possède et exploite un studio de répétition , ainsi qu'un restaurant à Birmingham jusqu'à sa mort d'une crise cardiaque en 2003 .

    Edwin Starr    

    TAMLA MOTOWN STORY

    A compter de 1964 , Berry Gordy Jr. a vendu un minimum de douze Millions de disques par an . A la fin des sixties , cette formule qui avait fait la fortune de la marque perd de son efficacité . Tamla Motown doit s'adapter au marché et transfère son quartier général de Detroit à Los Angeles . Des groupes comme les temptations se dirigent alors résolument dans une nouvelle direction , abandonnant la frivolité de leurs textes pour un engagement politique , et remplacent les violons des vieux rythmes par des guitares wah - wah , Stevie Wonder trouve sa maturité , Marvin Gaye change son fusil d'épaule avec l'album " What's Going On " . Berry Gordy Jr. engage les Jackson 5 , ces cinq frères adolescents dont Jermaine qui épousera sa fille Hazel , et la future superstar Michael Jackson . Berry Gordy Jr. signe aussi un groupe blanc Rare Earth , et leur superbe version Pop de "Get Ready " , par la suite , si Berry Gordy Jr. a perdu certaines de ses plus grandes vedettes telles ; Diana Ross , Marvin Gaye , ou les Jackson 5 , il a su renouveler sa pépinière avec Rick James , Lionel Richie , et autres Commodores , au temps du Disco Funk .     

    TAMLA MOTOWN STORY

     

    TAMLA MOTOWN STORY

     

    TAMLA MOTOWN STORY

     

    TAMLA MOTOWN STORY

     

     

    Partager via Gmail Delicious Technorati Yahoo! Google Bookmarks Blogmarks

    29 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique